En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7327-MARPAI-006 - Ingénieur-e de recherche en environnements géo-naturels et anthropisés H/F

Ingénieur-e de recherche en environnements géo-naturels et anthropisés H/F


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7327-MARPAI-006
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : mercredi 21 novembre 2018
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 399 et 2 586 € bruts / mois
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS, le laboratoire ISTO - Institut des Sciences de la Terre d'Orléans (ISTO), dans le cadre de son engagement dans les projets de recherche scientifique accélérant la transition énergétique, a développé avec ses partenaires industriels (Adionics, Electricité de Strasbourg Géothermie, Fonroche) et l'EPIC BRGM un projet de valorisation des saumures géothermales du fossé Rhénan. En plus de la maitrise des problèmes de dépôts minéraux dans les échangeurs de chaleur de la boucle géothermique, les travaux de l'ISTO sont focalisés sur la maitrise des étapes clefs des réactions de dissolution – précipitation des minéraux à différentes températures (25 à 160°C) et pressions (5 à 20 bars) à partir de la saumure géothermale (de 100 g/l de salinité totale) contenant entre 155 et 200 mg/l de lithium. L'objectif scientifique porte sur la compréhension mécaniste des processus thermocinétiques en jeu afin d'aider à l'innovation dans la maitrise des étapes clefs de la mise en œuvre du procédés Adionics d'extraction du Lithium tout en maitrisant les conditions de formation de dépôts minéraux.

Activités

L'ingénieur-e de recherche, en coordination avec le responsable du projet ISTO et les partenaires du projet, aura pour activités de :
- mettre en place des expériences de laboratoire originales permettant l'exploitation scientifique des connaissances et des concepts aux frontières des connaissances actuelles sur les mécanismes réactionnels et les forces motrices thermodynamiques en jeu dans des systèmes hydrothermaux anthropisés
- concevoir la mise en place des expériences de laboratoire en système fermé (batch) et système ouvert (colonnes réactives) simulant les conditions de mise en œuvre des procédés d'extraction de la chaleur et des substances minérales (i.e., Lithium, …) valorisables et du proche puits d'injection de la saumure valorisée.
- analyser les mécanismes de transport réactif et plus particulièrement les propriétés d'échanges entre les phases (saumure – minéraux de la roche réservoir – gaz)
- mettre en œuvre des approches de modélisation à l'aide des outils numériques de modélisation géochimique et de transport réactif (PHREEQC, TOUGHREACT, MARTHE-PHREEQC, etc.)

Compétences

Domaine de formation : Titulaire d'un doctorat en environnements géo-naturels et anthropisés, transport réactif et couplages, échanges de masse et de chaleur entre les phases en géosciences.

- Connaissances confirmées des techniques de mesure des propriétés physiques, chimiques, des systèmes hydrothermaux et hydrogéochimiques (associant les différentes phases en interaction : roche – eau pouvant être fortement salées – gaz complexes) à haute température – haute pression
- Connaissances des techniques de laboratoire pour la conceptualisation et le montage des expérimentations innovantes et adaptées aux verrous scientifiques en amont des verrous technologiques et industriels
- Maitrise des approches thermodynamiques et des mécanismes cinétiques de réactions de dissolution – précipitation de minéraux avec une forte curiosité scientifique pour approfondir l'analyse théorique des résultats acquis, l'interprétation mécanistes des observables et la modélisation numérique des processus
- Goût pour le travail en équipe et forte curiosité pour dialoguer avec les spécialistes des domaines connexes (ou situés aux interfaces) et les industriels
- des connaissances (hydro)géologiques et (hydro)géochimiques de terrain seront un plus
- Rédaction des papiers scientifiques pour la valorisation des résultats
- Langue anglaise : B1 à B2

Contexte de travail

L'agent sera placé sous la responsabilité hiérarchique du responsable du projet Therm'Li au laboratoire ISTO. Dans le cadre de son engagement dans les projets de recherche scientifique accélérant la transition énergétique, l'ISTO développe, avec ses partenaires industriels (Adionics, Electricité de Strasbourg Géothermie, Fonroche) et l'EPIC BRGM des projets de valorisation des saumures géothermales du fossé Rhénan. L'ingénieur-e intégrera l'équipe GP Métallogénie et Géo-Energies et créera de fortes interactions avec l'équipe Milieux Poreux de l'ISTO. Le recru interagira avec les partenaires du projet notamment le BRGM et Adionics. Il-elle bénéficiera d'un environnement de travail disposant de l'infrastructure expérimentale (banc de transfert réactif, systèmes batch, …) ainsi d'un parc analytique physicochimique et de micro-caractérisation des objets géologiques étudiés. L'objectif du poste est de contribuer dans un projet Therma'Li dans lequel l'ISTO est le partenaire académique qui mènera une recherche de pointe sur les phénomènes de dépôts minéraux dans les boucles géothermales et la maitrise du transport réactif dans le proche puits d'injection de fluides valorisés (extraction de la chaleur et du lithium).

Informations complémentaires

Domaine : Sciences de l'ingénieur en sciences de l'environnement, interaction eau-roche-gaz, géo-énergie et valorisation des saumures géothermales, expérimentations de laboratoire et modélisations numériques du transport réactif.

Date limite de réception des candidatures : 14/12/2018

On en parle sur Twitter !