En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7325-VALSEV-009 - CDD chercheur H/F en simulation réponse électronique de nanoparticules

CDD chercheur H/F en simulation réponse électronique de nanoparticules

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7325-VALSEV-009
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : vendredi 1 février 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 10 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 530,09 €
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le projet auquel sera affecté la personne choisie traite de la réponse optique de nanoparticules de métaux nobles. Nous allons effectuer l'analyse poussée de la réaction de la densité électronique à des perturbations diverses.

Activités

Le projet comprend la planification et la mise en œuvre des calculs, l'analyse des résultats (avec la création d'outils de post-traitement si nécessaire), ainsi que leur interprétation.

Compétences

Compétences attendues : Une compétence est nécessaire dans la modélisation de la réponse électronique/optique de nanostructures. Il est, en particulier, souhaitable qu'une double compétence existe qui combine la modélisation classique (équations de Maxwell, modélisation locale et modèles hydrodynamiques) avec une expérience en calcul quantique, et en particulier en TDDFT. Une expérience avec des codes de calcul DFT / TDDFT est exigée, et une expérience avec le code octopus pour le calcul de type « time evolution » et du traitement des données sera un atout

Contexte de travail

Unité mixte de recherche au CNRS, le CINaM est composé d'environ 150 personnes en 5 départements et il est situé sur le Campus de Luminy à Marseille (France).

La personne recrutée intégrera le département « Théorie et simulation numérique » au sein du CINaM. La personne recrutée travaillera sous la responsabilité de Hans-Christian WEISSKER au sein du Département dans la simulation des nanoparticules, une thématique en émergence qui suscite des projets de recherche entre physiciens et chimistes. Le département est constitué de 9 chercheurs et enseignants-chercheurs, physiciens et chimistes.

Contraintes et risques

Le travail étant purement théorique, il n'existe aucun risque dû à l'exposition à quels matériaux et processus que ce soit. Les risques se limitent aux questions d'ergonomie (travail sur écran).

On en parle sur Twitter !