En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7325-THOSWI-002 - CDD chercheur en simulations autonomes atomistiques des défauts cristallins guidées par l'incertitude [H/F]

CDD chercheur en simulations autonomes atomistiques des défauts cristallins guidées par l'incertitude [H/F]

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7325-THOSWI-002
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : mardi 24 mars 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 20 mois
Date d'embauche prévue : 21 juillet 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2500€ et 3500€ bruts mensuel selon experience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Une offre de postdoc de 20 mois est disponible pour réaliser, analyser et extrapoler des simulations intensives et massivement parallèles de processus de diffusion de défauts ponctuels dans les matériaux, essentiellement en utilisant le code de calcul TAMMBER développé par T. Swinburne [1,2].

[1] Swinburne and Perez, PRMat 2018, 10.1103/PhysRevMaterials.2.053802 SMASH
[2] gitlab.com/exaalt/parsplice/tree/tammber-canonical

Activités

- Utiliser TAMMBER pour générer rapidement une grande base de données de processus de diffusion de défauts ponctuels en surface et en volume, pour une large gamme de matériaux (i.e. via des potentiels inter-atomiques).
- Analyser cette base de données pour identifier des tendances globales.

Selon l'expertise du ou de la candidate, cette information sera ensuite utilisée à de plus grandes ou plus basses échelles, en lien avec nos collaborateurs de Paris ou du Royaume-Uni.

- A plus basse échelle, le but sera d'utiliser la base de données pour améliorer l'entraînement de potentiels inter-atomiques de type Machine Learning. Ceci demandera de réaliser des calculs ab initio.
- A plus grand échelle, le but sera de construire des modèles à partir des données générées, avec une incertitude quantifiée.

Compétences

Un doctorat en sciences avec des composantes théoriques et informatiques importantes est demandé. Compétences recherchées :
- Expérience en simulations à l'échelle atomique pour les matériaux,
- Expérience en calcul parallèle, soumission de calculs,
- Expérience en Python+numpy+scipy, bash, git, etc.,
- Expérience de programmation en C++ (ou F90 etc) appréciée,
- Notions de physique statistique (équations maîtresse, événements rares).

Les compétences importante dépendent de l'axe du projet qui intéresse le ou la candidate. Les demandes de renseignements complémentaires sont encouragées.

Contexte de travail

Le travail de postdoc se déroulera au CINaM, Campus de Luminy, Marseille. Il est financé par le projet ANR "MeMoPas", dont le porteur est T. Swinburne.

Des séjours chez nos collaborateurs de Los Alamos National Laboratory, du Culham Center for Fusion Energy et du CEA Saclay seront envisagés.

Le CINaM (Centre Interdisciplinaire de Nanoscience de Marseille, 100+ chercheurs) est situé sur le campus de Luminy d'Aix-Marseille Université, aux portes du parc national des Calanques. La personne recrutée travaillera au sein du département théorie et simulations numériques.

Contraintes et risques

Les travaux théoriques et de simulations numériques ne présentent pas de risques particuliers, sauf ceux inhérents au travail sur écran.

On en parle sur Twitter !