En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7285-CARNOE-022 - Ingénieur-e (H/F) en analyse chimique de produits naturels

Ingénieur-e (H/F) en analyse chimique de produits naturels


Date Limite Candidature : mercredi 13 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7285-CARNOE-022
Lieu de travail : POITIERS
Date de publication : mercredi 22 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2140,04€ et 2257.47 € bruts selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+3
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS, au sein du laboratoire IC2MP (Institut de chimie de milieux et des matériaux de Poitiers) la mission de l'Ingénieur-e d'études (IE) contractuel sera de conduire une étude analytique par HLPC Préparative et/ou combiflash pour isoler les molécules actives de plusieurs extraits naturels de champignon pour en évaluer l'activité de Biocontrôle. Visant la protection de l'environnement, des sols, de l'air, de l'eau et de la biodiversité, l'agriculture biologique est un mode de production fondé notamment sur la non-utilisation de produits phytosanitaires, le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures et la lutte biologique. Ce mode de production et de transformation biologique est de plus en plus répandu en France, première puissance agricole d'Europe, avec une croissance annuelle moyenne de 9,5%. Il correspond par ailleurs à près de 134 500 emplois directs et génère un chiffre d'affaire estimé à 8,373 milliards d'euros en 2017. Cette même année, sur les 160 kha cultivable de fruits, 27,6 kHa étaient produits en agriculture biologique (+10% par rapport à 2016). Cette croissance provient en grande partie d'une attente sociétale concernée par la consommation de produits d'origine biologique et du développement durable. En 2016, 9 français sur 10 déclaraient avoir consommé des produits biologiques et 7 sur 10 affirmaient en consommer régulièrement. Cette tendance consommateur est complétée par une demande de transparence concernant la traçabilité des produits, des techniques agricoles. Les agriculteurs sont ainsi incités à mettre en place des pratiques vertueuses, mettre en valeur des efforts d'hygiène, de qualité et de développement durable et une réduction de la consommation d'intrants phytosanitaire ou phytopharmaceutique utilisés pour traiter ou prévenir les maladies des plantes.
Une solution alors possible en remplacement de ces produits est le biocontrôle. Celui-ci est défini comme l'ensemble des méthodes de protection des végétaux privilégiant l'utilisation de mécanismes naturels. Il vise la protection des plantes par le recours aux mécanismes et interactions qui régissent les relations entre espèces dans le milieu naturel.
Les solutions de biocontrôle actuelles présentent des limites en termes d'efficacité, de concentration et d'impacts environnementaux (concentrations de cuivre et souffre élevées dans les sols, effets des micro-organismes exogènes, problèmes d'écotoxicologies pour la faune auxiliaire, etc.). Toutefois, la récente exploration et exploitation des médiateurs chimiques (produits naturels) ont permis d'identifier des composés antifongiques des extraits naturels de champignon, qui représentent un intérêt grandissant pour le contrôle des maladies des plantes, notamment les maladies cryptogamiques et autres. C'est dans cette démarche que se place la mission de l'Ingénieur d'Etudes.

Activités

- Mettre en œuvre l'ensemble des équipements d'analyses disponible au laboratoire pour ce type de molécules naturelles
- Apporter un soutien en matière d'élucidation structurales
- Réaliser puis tenir à jour une banque de données sur les méthodes d'analyses et de purification
- Présenter ses travaux par l'intermédiaire de rapports techniques, présentations orales et une participation à la rédaction de publication
- Superviser tous les moyens techniques
- Animer une équipe composée d'une technicienne universitaire et de stagiaires niveau master
- Veiller à l'application des règles d'hygiène et de sécurité du domaine

Compétences

. Connaissances générales en chimie et en chimie des substances naturelles
- Maitrise opérationnelle de diverses techniques d'analyses
- Connaissances des domaines d'application (chimie médicinale, cosmétique et biocontrôle)
- Bonnes connaissances en informatique (gestion de bases de données)
- Niveau d'anglais permettant de communiquer oralement avec des personnes de diverses nationalités, de rédiger des notices techniques et des publications

Contexte de travail

L'institut de Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers (IC2MP) est une unité mixte de recherche interdisciplinaire de l'Université de Poitiers et du CNRS dans le domaine de la chimie et des géosciences de la surface (UMR 7285). Il regroupe environ 260 personnes (100 chercheurs et enseignants-chercheurs et 50 personnels techniques permanents, et environ 110 non permanents dont 90 doctorants).
L'ingénieur-re d'études travaillera au sein d'une des cinq équipes de recherche de l'IC2MP, l'équipe « Synthèse Organique ». Il/elle aura la responsabilité complète de la purification des produits du projet ERDG (PIA ADEME 2020) et animera une équipe composée d'une technicienne et de stagiaire de niveau Master.
L'ingénieur-e sera placé(e) sous la responsabilité du Professeur porteur du projet ERDG de l'équipe de recherche.

Contraintes et risques

Déplacements régulier à prévoir en France et occasionnel à l'étranger

On en parle sur Twitter !