En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7284-PATBRE-004 - (H/F) Poste Ingénieur en biologie cellulaire et moléculaire

(H/F) Poste Ingénieur en biologie cellulaire et moléculaire


Date Limite Candidature : jeudi 5 novembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7284-PATBRE-004
Lieu de travail : NICE,NICE
Date de publication : jeudi 15 octobre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2109 et 2694 € bruts mensuels selon experiences professionnelles acquises antérieurement
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'Ingénieur(e) fera partie de l'équipe « Cellules tumorales circulantes et progression tumorale » dirigée par le Pr Hofman au sein de l'Institut de Recherche contre le Cancer et le Vieillissement de Nice (IRCAN). Il / elle travaillera sur un projet visant à étudier la régulation de la traduction dans la résistance aux chimiothérapies dans les médulloblastomes.
Il / elle travaillera sous la direction du chercheur INSERM Patrick Brest (45 publications, H-Index 23, dont Nature Genetics, Nucleic Acid Research, Cancer Research, Autophagy,Trends in Genetics…) en collaboration avec d'autres membres de l'équipe dans le cadre d'un projet soutenu par l'Institut National du Cancer (INCA) en association avec l'équipe du Dr Hubstenberger (Institut Biologie Valrose).

Activités

L'Ingénieur(e) aura en charge de participer au projet.
Il / elle devra gérer la conception, planifier, exécuter et interpréter diverses expériences. Il / elle devra maîtriser la littérature associée.
Il / elle doit pouvoir communiquer ses résultats dans l'équipe, l'institut, et auprès de collaborateurs.
Il / elle doit être capable de travailler de manière indépendante ainsi qu'avec d'autres membres de l'équipe et des collaborateurs en fonction de l'évolution du projet.

Compétences

Nous recherchons un-e ingénieur-e très motivé.e et dynamique. Le(a) candidat(e) devra être titulaire au minimum d'un master2 dans le domaine de la biologie moléculaire et cellulaire. Une expérience de la culture cellulaire, de la manipulation de l'expression des gènes ainsi que des techniques classiques de biologie cellulaire et moléculaire et en particulier une certaine connaissance de l'utilisation des outils CRISPR sont requises. Les candidats doivent avoir une attitude positive en tant que membre de l'équipe et doivent être capables de communiquer (compétences orales et écrites) en anglais.

Contexte de travail

Notre équipe est multidisciplinaire avec 3 PU-PH, 2 MCU, 2 PH, 4 chercheurs CNRS ou INSERM, 1 postdoc, 5 étudiants en thèse, 4 masters, 3 Ingénieurs et techniciens pour faire un lien direct entre la biologie et la clinique.
Notre équipe fait partie de L'IRCAN INSERM U1081 / CNRS 7284 hébergé au sein du Centre Antoine Lacassagne de Recherche contre le Cancer situé à Nice, France. L'IRCAN, créé au 1er janvier 2012 et dirigé par le Pr Eric Gilson (Grand Prix INSERM 2019), est une Unité mixte de Recherche ayant pour tutelle l'Université de Nice, le CNRS et l'Inserm. L'IRCAN a établi un partenariat avec le centre de lutte contre le cancer A. Lacassagne et le CHU de Nice. Les recherches menées à l'IRCAN sont résolument novatrices, cherchant à comprendre les mécanismes biologiques, unissant le vieillissement et les cancers, avec une attention particulière portée sur le rôle joué par le stress, qu'il soit lié à l'environnement ou au mode de vie. De nouveaux tests de prévention, de diagnostic et des nouveaux médicaments sont à espérer afin de mieux traiter les cancers de différentes origines tissulaires et des maladies liées à l'âge, comme certaines formes de diabète, d'insuffisance rénale ou encore de maladies cardiovasculaires. Une première pour mettre en phase des questions fondamentales de la biologie moderne avec un véritable problème de société et de santé publique, que pose le vieillissement de la population mondiale. Notre laboratoire est composé d'une quinzaine de personnes et nous travaillons dans un environnement dynamique et international. Le candidat bénéficiera également de l'environnement scientifique (environ 15 équipes et 100 personnes dédiées à la recherche sur le cancer et le vieillissement) et des plateformes techniques mises à disposition par l'IRCAN.

Contraintes et risques

Utilisation de cellules humaines cancéreuses / Transduction virale

On en parle sur Twitter !