En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7281-AURBIM-011 - H/F Ingénieur(e) de recherche en bioélectrochimie

H/F Ingénieur(e) de recherche en bioélectrochimie


Date Limite Candidature : vendredi 3 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7281-AURBIM-011
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : vendredi 13 mai 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 536 et 2 720 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Laboratoire : BIP, CNRS, Aix-Marseille Université
Sujet de recherche: Etudes électrochimiques et biophysiques du rôle des méthionines sur l'activité enzymatique de protéines multi-cuivre
Groupe impliqué:
Bioélectrochimie, Biointerfaces, Biotechnologies, https://bip.cnrs.fr/groups/bip08/

Activités

Nous recherchons un(e) bioélectrochimiste ayant soutenu une thèse de doctorat depuis moins de 3 ans, très motivé(e), et prêt(e) à explorer de nouveaux domaines de compétence pour intégrer un projet de recherche sur les métalloprotéines impliquées dans l'homéostasie du cuivre, processus essentiel pour le développement de nouvelles cibles thérapeutiques. L'objectif est plus particulièrement de comprendre le rôle de résidus méthionines, arrangés dans des domaines spécifiques de géométrie variable, sur l'activité enzymatique de protéines multicuivre.
L'ingénieur(e) de recherche recruté(e) sera affecté(e) au BIP à Marseille. Il (elle) aura en charge l'étude biophysique, et en particulier électrochimique, de diverses enzymes sauvages et mutées, pour comprendre le rôle des résidus méthionines sur l'activité enzymatique, et in fine l'influence de l'oxydation de ces résidus sur l'homéostasie du cuivre. Il(elle) sera amené(e) à communiquer ses résultats au sein du consortium, acquérant ainsi de solides compétences interdisciplinaires.

Compétences

Bioélectrochimiste, Biophysicien

Contexte de travail

Le projet associe des généticiens (LCB, CNRS, Marseille), des biochimistes (BIP et LCB, CNRS, Marseille), des chimistes de coordination (SYMMES, CEA, Grenoble) et des physico-chimistes (BIP, CNRS, Marseille). L'ingénieur(e) de recherche recruté(e) sera affecté(e) au BIP à Marseille. Il(elle) devra prendre en charge l'étude électrochimique des métalloprotéines purifiées dans des environnements divers, et en particulier en présence de différents complexes de cuivre. Il(elle) sera amené(e) à communiquer ses résultats au sein du consortium, acquérant ainsi de solides compétences interdisciplinaires.

On en parle sur Twitter !