En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7274-NOUADO-002 - Ingénieur de Recherche H/F en bioprocédés/procédés

Ingénieur de Recherche H/F en bioprocédés/procédés


Date Limite Candidature : dimanche 7 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7274-NOUADO-002
Lieu de travail : NANCY
Date de publication : jeudi 16 septembre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 3 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2460 et 2640 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

De nombreux procédés industriels utilisent de l'eau naturelle pour leurs besoins de production, pour évacuer de l'énergie thermique vers l'environnement. L'eau est prélevée dans le milieu naturel (fleuves, rivières ou mers), échauffée dans des échangeurs de chaleur et est in fine restituée à l'environnement. Les circuits hydrauliques de refroidissement des installations de production d'électricité, notamment par énergie nucléaire, utilisent des eaux fluviales chargées en microorganismes qui peuvent entraîner la formation de biofilms pariétaux, en particulier dans les condenseurs eau-vapeur et les garnissages des tours d'aéro-réfrigération. Ce phénomène s'appelle le bio-encrassement. Outre la gestion de la prolifération microbienne pour respecter les limites réglementaires des eaux rejetées, ces biofilms peuvent entraîner une baisse significative des performances de transfert de chaleur des échangeurs et, plus globalement, de celles de l'installation industrielle. Actuellement, on ne dispose pas de modèles de connaissances prédictifs permettant de maîtriser le couplage entre hydrodynamique, formation et structure du biofilm, et propriétés de transfert de chaleur de l'installation. A cet effet, un banc d'essais représentatif de l'échangeur industriel a été conçu et dimensionné. La personne recrutée mènera d'abord des campagnes de caractérisation expérimentale de ces interactions bio-thermo-hydrodynamiques puis produira un modèle prédictif couplant hydrodynamique thermique et biologie.

Activités

La personne recrutée aura pour missions de :
• Mettre en service le banc d'essais en réalisant d'abord sa qualification hydraulique et hydrodynamique.
• Mener une série d'expérimentations dans des conditions opératoires représentatives d'échangeurs de chaleur industriels (eau fluviale brute et contraintes de cisaillement de quelques dizaines de Pa. En effectuant des suivis en ligne et d'autres hors ligne, les analyses sur le banc d'essais porteront sur la qualité de l'eau y circulant ainsi que sur la structure du biofilm développé (épaisseur, porosité, rugosité, diffusivité thermique, identification et viabilité biologique, composition moléculaire et chimique...). Pour cela, des analyses courantes de la qualité physico-chimique de l'eau seront effectuées et des analyses avancées par des techniques microscopiques (confocale, MEB) et de métagénomique seront appliquées ainsi que d'autres méthodes de microscopie moins matures à valider permettant le suivi en ligne de la structure des biofilms.
• Analyser et interpréter les données expérimentales puis proposer et valider un modèle phénoménologique couplant l'ensemble des phénomènes biologiques et thermiques associés sous contraintes hydrodynamiques représentatives et permettant d'évaluer l'effet du biofilm sur le transfert thermique.
• Intégrer le modèle phénoménologique développé en simulation CFD du banc d'essais afin d'évaluer les répercussions en retour du bio-encrassement sur l'hydrodynamique du fait de la rugosité et de l'épaisseur de biofilm pour in fine proposer des designs innovants d'échangeurs de chaleur.

Compétences

● Ingénieur docteur en génie des bioprocédés, génie des procédés.
● Capacité à s'insérer dans un projet pluridisciplinaire.
● Insertion dynamique dans un projet de développement industriel stratégique.

Contexte de travail

Cette offre de recrutement de 24 mois s'inscrit dans le cadre du plan "France Relance" sur un projet de collaboration de recherche avec une entreprise qui sera soumis à validation de la DRARI. L'activité s'exercera pour partie dans le laboratoire LRGP et l'entreprise EDF R&D.

On en parle sur Twitter !