En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7274-CHRCAS-001 - Post-doctorant (H/F) – Synthèse de membranes de carbone pour la séparation de gaz

Post-doctorant (H/F) – Synthèse de membranes de carbone pour la séparation de gaz

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7274-CHRCAS-001
Lieu de travail : NANCY
Date de publication : lundi 29 juillet 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2642 et 3700 Euros bruts par mois selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le ou la post-doctorant(e) intégrera l'équipe EMSP du LRGP et collaborera avec l'équipe « Matériaux Biosourcés » de l'Institut Jean Lamour. Il ou elle travaillera sous la responsabilité de Christophe Castel (PR. LRGP) et Vanessa Fierro (DR CNRS) dans le cadre du projet TALISMAN2 (Tannin and cArbon materiaLS and Metamaterials for Advanced applicatioNs 2). Le but est de synthétiser des membranes de carbone à partir de précurseurs biosourcés pour la séparation de gaz et notamment de l'hydrogène. Le contrôle de paramètres texturaux du carbone et structuraux de la membrane doit permettre d'établir des corrélations entre les caractéristiques physico-chimiques et les performances en séparation de gaz, mais également de promouvoir l'utilisation de bio-ressources pour des applications de haute technologie en suivant une démarche inspirée de la chimie verte.

Activités

Le ou la post-doctorant(e) préparera des membranes de carbone à partir de résines biosourcées par dépôt par « spin coating » dont il aura en charge la caractérisation et étudiera les performances en séparation. Selon les résultats qu'il ou elle aura obtenus, le ou la candidat(e) devra être force de proposition pour modifier les conditions de synthèse et les optimiser pour améliorer les performances des matériaux. Le travail consistera donc à être parfaitement au courant de l'état de l'art dans le domaine des membranes de carbone pour améliorer des derniers travaux de la littérature et les appliquer, après de nécessaires adaptations, à des précurseurs biosourcés et respectueux de l'environnement. Il/elle devra rédiger les publications scientifiques associées à son travail et présenter ses travaux de recherche dans des congrès et réunions nationales et internationales.

Compétences

Le ou la candidat(e) doit posséder un doctorat en sciences, spécialité « Matériaux » ou « Chimie inorganique » ou « Génie Chimique» et avoir une expérience attestée par des publications internationales dans les thématiques du carbone et des matériaux poreux. Une expérience combinant à la fois des connaissances en matériaux carbonés, en manipulation de gaz et en génie chimique est indispensable. D'autres critères essentiels à ce poste sont réactivité et autonomie au laboratoire autant qu'aptitude à travailler en équipe, et excellente connaissance des techniques mises à disposition (synthèse et pyrolyse, mesures de densité et de porosité, analyses structurales et chimiques, microscopie électronique, spectrométrie Raman, etc.). Le ou la candidat(e) doit également être autonome pour rédiger rapidement des publications de rang A et présenter ses résultats dans des conférences internationales.

Contexte de travail

Le Laboratoire Réactions et Génie des Procédés (UMR 7274) est une unité mixte du CNRS et de l'Université de Lorraine créée le 1er janvier 2010 et basée à Nancy. Son objectif scientifique général concerne l'étude des procédés pris dans leur globalité et leur complexité. Le LRGP développe des connaissances scientifiques et technologiques nécessaires à la conception, l'étude, la conduite et l'optimisation des procédés complexes de transformation physico-chimiques et biologiques, de la matière et de l'énergie.L'unité compte plus de 300 personnes, avec près de 20 chercheurs CNRS, 80 enseignants chercheurs, 45 personnels techniques et administratifs et 180 personnels non permanents.
L'Institut Jean Lamour est une UMR ayant pour tutelles le CNRS et l'Université de Lorraine. Ses activités ont lieu sur trois sites géographiques : Nancy (Campus ARTEM, où l'essentiel des équipes sont regroupées), Epinal (Campus Bois, où se situe l'équipe d'accueil), et Metz (Campus Bridoux).Il regroupe environ 550 personnes. Voir https://ijl.univ-lorraine.fr/, et en particulier https://ijl.univ-lorraine.fr/recherche/departements-scientifiques/departement-nanomateriaux-electronique-et-vivant-n2ev/materiaux-bio-sources/.

Contraintes et risques

Néant.

On en parle sur Twitter !