En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7266-HELTHO-001 - H/F Ingénieur de Recherche en Écotoxicologie et Biologie marine

H/F Ingénieur de Recherche en Écotoxicologie et Biologie marine

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 22 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7266-HELTHO-001
Lieu de travail : LA ROCHELLE
Date de publication : vendredi 1 octobre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 462 €
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous recherchons un-e candidat-e enthousiaste pour participer à un programme de recherche (contrat d'1 an) conduit dans le cadre du projet FEAMP PLASTIC LAB du Laboratoire LIENSs. Le projet FEAMP PLASTIC-LAB consiste en une phase pilote expérimentale permettant d'apporter des premiers résultats novateurs sur le comportement des plastiques vieillis et/ou naïfs. Les objectifs seront d'évaluer la dégradabilité des plastiques conchylicoles dans le temps, de caractériser le niveau de toxicité des plastiques conchylicoles & développer une carte d'identité, pour chaque plastique conchylicole « vieilli » dans l'environnement, visant à identifier et quantifier les polluants organiques persistants vectorisés à la surface de ces plastiques.

Activités

Ce projet portant sur les macroplastiques d'origine conchylicoles retrouvés sur les littoraux des Pertuis Charentais (conséquence des pertes et décrochage sur les zones de production) propose deux démarches expérimentales. Un première étude permettra de caractériser la structure (fragilité, cassures) des plastiques conchylicoles dans le temps et d'identifier la dégradation des plastiques en microparticules dans le temps (analyses d'eau et sédiment).
Dans un second temps, ces travaux chercheront à quantifier & identifier les polluants organiques persistants POP (additifs de phtalates, métaux, pesticides, hydrocarbures, perturbateurs endocriniens) présents sur les plastiques ostréicoles testés, potentiellement plus toxiques que les polymères eux-mêmes. Des campagnes de prélèvements et analyses seront mises en place (n=9) afin d'avoir une cinétique de vectorisation des POPs à la surface des plastiques, placés en vieillissement accéléré.

Compétences

Nous recherchons un-e candidat-e très motivé-e et créatif-ve ayant des capacités avérées à résoudre des problèmes scientifiques, à discuter de manière critique des résultats expérimentaux et à interagir avec des scientifiques d'horizons différents (biologistes, modélisateurs, biophysiciens, informaticiens). Les candidats doivent avoir des compétences pratiques en écotoxicologie et biologie marine, et tout particulièrement dans le domaine de l'environnement du littoral ; des connaissance sur les polymères et micro/nanoplastiques et des connaissances du domaine de l'aquaculture et conchyliculture serait un plus. Une expertise forte en traitement de données (Statistiques sur logiciel R) est également demandée. Les candidats doivent avoir un doctorat en biologie et écotoxicologie marines. D'excellentes compétences en rédaction sont requises (articles et rapports scientifiques en anglais) et en communication vers un publique scientifique non expert du domaine, sont un pré-requis.

Contexte de travail

Le temps de travail du poste sera affecté à 100 % au projet PLASTIC LAB. Le/La candidat-e intègrera l'équipe AMARE (Réponses des Animaux MARins à la variabilité Environnementale) du laboratoire LIENSs UMR7266. Le laboratoire LIENSs est une unité mixte de recherche interdisciplinaire (UMRi 7266 La Rochelle Université – CNRS). Ce laboratoire met l'interdisciplinarité au service des enjeux du développement durable en lien avec le littoral. Le projet Plastic Lab propose de mieux comprendre le comportement des plastiques ostréicoles dans le temps. Il consistera à utiliser des dispositifs expérimentaux du LIENSs (laboratoire et marais expérimental) en partenariat avec le laboratoire LaSIE de La Rochelle Université : l'enceinte de vieillissement accélérée pour simuler les actions du milieu marin sur les propriétés physico-chimiques des plastiques (rayonnement UV, salinité, température) ; le mésocosme littoral expérimental pour simuler les marées et courants en vue de recréer simultanément et de façon reproductible un même environnement littoral (simulation de l'action des vagues et des marées).

Contraintes et risques

Une large partie du travail expérimental sera conduite en laboratoire. Par conséquent, ce projet requiert une parfaite maitrise des bonnes pratiques de laboratoire.

On en parle sur Twitter !