En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7266-CAMMAZ-001 - (H/F) Ingénieur.e de recherche en économie de l'environnement et modélisation des socio-écosystèmes

(H/F) Ingénieur.e de recherche en économie de l'environnement et modélisation des socio-écosystèmes


Date Limite Candidature : jeudi 7 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7266-CAMMAZ-001
Lieu de travail : LA ROCHELLE
Date de publication : jeudi 16 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 16 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2641 et 2832 euros brut mensuel – entre 5 et 10 ans d'expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 5 à 10 années

Missions

Missions :
Dans le cadre du projet COSMOS (Complex System Modelisation for Sustainability) nous recrutons trois ingénieurs dont un Ingénieur de recherche en modélisation dynamique des systèmes complexes pour une durée de 12 mois à compter du 1 septembre 2022.
Ce projet consiste à réaliser une conceptualisation et modélisation du fonctionnement et de l'évolution de socio-écosystèmes insulaires vulnérables dans le cadre du changement global situés dans les outre-mer françaises (Martinique, Guadeloupe) et d'identifier les conditions de réplicabilité du modèle pour d'autres sites (Ile Maurice, La Réunion, Polynésie française). L'ensemble des parties biophysiques, anthropologiques et socio-économiques du système soumis à différents impacts et le rendant vulnérable, devront être considérés dans la conceptualisation et modélisation du socioécosystème.

Activités

Activités :
- Collecte : Identifier les données nécessaires à la modélisation du socioécosystème de la Martinique et de la Guadeloupe. Cette collecte sera menée principalement par l'ingénieur d'étude en géographie et l'ingénieur d'étude en sciences sociales mais l'Ingénieur de recherche pourra être amené à y prendre part. Les données nécessaires à la modélisation des socio-écosystèmes de l'île Maurice, Polynésie française et Réunion seront collectées si la charge de travail le permet.
- Modélisation :
- Modélisations, selon la méthode MIMES et avec le logiciel SIMILE, pour analyser la soutenabilité, et la résilience des socio-écosystèmes étudiés, en prenant en compte les limites planétaires déclinables au niveau local.
- Modélisation du socioécosystème de la Martinique, en structurant le modèle pour un maximum d'adaptabilité à d'autres socio-écosystèmes.
- Étudier la faisabilité d'un modèle « adaptable » en prenant pour cas d'étude la Guadeloupe, et, les problématiques socio-écologiques de l'Ile Maurice, de la Réunion et de la Polynésie française.
- Si la faisabilité est démontrée, développer le modèle « adaptable » et spécifier l'interface en ligne qui sera développée par un tiers,
- La validation du modèle « adaptable » sur les socio-écosystèmes de la Guadeloupe, l'Ile Maurice, la Réunion et une partie de la Polynésie française se fera en fonction des données disponibles et de la charge de travail.
- Simulation : vérifier la conformité du comportement du modèle par rapport au comportement connu du système (passé + présent), simuler le comportement à long terme du système sans changement des hypothèses de fonctionnement, simuler et tester différents scénarios en termes de politiques publiques, environnementales par exemple, en modifiant les équations, afin de vérifier l'impact de ces politiques sur le système.
- Établir des scenarios à partir de la modélisation, incluant notamment des modifications des prises de décision en matière de gestion environnementale, une modification des flux et comportements touristiques (aérien, eco-tourisme) pouvant contribuer à mieux intégrer la prise en compte dans la gouvernance et la gestion environnementale de la notion de connectivité écologique mais aussi de justice environnementale.
- Analyser les solutions fondées sur la nature et l'humain dans le cadre conceptuel et opérationnel de la « gouvernance des socio-écosystèmes »
- Participer au déploiement (une fois les scénarios établis) d'opérations de sensibilisation visant le changement de représentations, de valeurs et de pratiques des habitants des territoires au touristes et personnels naviguant qui acheminent les touristes et le fret sur les îles.
- Émettre des recommandations allant dans le sens de la transformation vers la soutenabilité en étroite concertation avec les communautés locales, les entreprises privées impactantes et les actions innovantes sur le territoire
- Coordonner la formation de l'équipe COSMOS à la modélisation des systèmes complexes et au logiciel R
- Participer à la sensibilisation du personnel Air France à la modélisation de systèmes complexes.

Compétences

Compétences attendues :
- Maîtrise de l'approche MIMES (Multiscale Integrated Model of Ecosystem Services, Boumans et al. 2015) qui permet de créer les liens entre les sous-modèles (formaliser les équations qui les lient) et de quantifier les parties qualitatives tout en permettant une modélisation spatiale et une approche multi-scalaire.
- Utilisation du logiciel de modélisation Simile (par Simulistics) qui peut être couplé avec R grâce au package similR. Le logiciel Simile a été sélectionné pour cette étude.
- Intérêt pour la modélisation collaborative.
- Une spécialisation sur les milieux côtiers sera appréciée.
- Rigueur, prise d'initiative, créativité, travail en équipe interdisciplinaire

Contexte de travail

Contexte de travail :
Les trois personnes recrutées auront des compétences complémentaires et seront conjointement encadrés par un chercheur du CNRS et un membre de l'entreprise AIR FRANCE.
L'activité s'exercera pour partie dans le laboratoire LIENSs (UMR 7266) et l'entreprise AIR FRANCE
Il est précisé que cette offre de recrutement s'inscrit dans le cadre du plan France Relance sur un projet de collaboration de recherche avec une entreprise qui sera soumis à validation de la DRARI

Contraintes et risques

Aucune – missions à prévoir en Martinique et éventuellement en Guadeloupe et à l'île Maurice et/ou La Réunion et/ou Polynésie

On en parle sur Twitter !