En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7263-KHEBOU-015 - H/F Chercheur/Chercheuse

H/F Chercheur/Chercheuse

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 8 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7263-KHEBOU-015
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : MARSEILLE 13
Date de publication : mercredi 18 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2889€ et 4082€
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Contribuer à la création et à la direction d'une équipe de conseillers scientifiques et autochtones pour son projet de recherche.
Réaliser une analyse systématique de la littérature sur les pratiques de gestion adaptative des écosystèmes (contributions réciproques entre les humains et la nature).
Utiliser des approches de science des données pour relier les résultats de l'analyse de littérature aux bases de données existantes contenant des données écologiques et culturelles-linguistiques.
Utiliser des approches de science des données pour effectuer une métanalyse des résultats de l'examen en lien avec les données de base disponibles dans les bases de données, en se concentrant sur les moteurs de la diversité des pratiques et les impacts observés ou potentiels de ces pratiques sur les écosystèmes.
Travailler de manière interdisciplinaire avec les membres de l'équipe et aider sur d'autres sous-projets si le temps le permet (notamment des analyses à l'échelle régionale avec le doctorant du projet).

Le poste permettra de participer à des tâches d'enseignement et de supervision d'étudiants.

Activités

Le travail du candidat consistera à utiliser des approches de science des données et des connaissances sur les systèmes socio-écologiques pour réaliser une revue systématique de la littérature et une métanalyse sur les moteurs et les impacts des pratiques de gestion adaptative des écosystèmes (contributions réciproques entre les humains et la nature). Le candidat mènera des recherches visant à répondre à des questions à grande échelle spatiale : Les pratiques de gestion adaptative des écosystèmes sont-elles universelles ou, au contraire, quels sont les moteurs des modèles socio-écologiques à diverses échelles ?
Comment les services rendus aux les écosystèmes protègent-ils contre la dégradation de l'environnement (perte de biodiversité, changement d'affectation des sols) ? Comment les services rendus par les écosystèmes peuvent-ils être mobilisés pour améliorer la santé environnementale et humaine ? Nous recherchons donc un candidat possédant de solides compétences analytiques ainsi qu'une formation en ethnoécologie, en socio-écosystèmes, en écologie, en recherche ou dans un domaine similaire.

Compétences

- Capacité éprouvée à formuler des questions de recherche, à concevoir des analyses et à interpréter et présenter les résultats.
- Expérience de réalisation des analyses de littérature systématiques.
- Connaissance de la diversité bioculturelle et intérêt marqué pour les systèmes de connaissances autochtones et locaux.
- Expérience de travail intensif avec de grandes bases de données hétérogènes.
- Solides compétences en matière d'analyse statistique de données hétérogènes (de préférence sociales et écologiques), familiarité démontrable avec l'environnement statistique R.
- Compétences en matière de SIG et de représentation spatiale des données
- Excellent anglais parlé et écrit, des compétences linguistiques en français et en espagnol seront appréciées.
- Solides antécédents en matière d'achèvement et de publication de projets dans les délais impartis.
- Grande flexibilité et excellentes compétences sociales pour travailler au sein d'équipes interdisciplinaires ambitieuses et avec des chercheurs et des détenteurs de connaissances autochtones.

Contexte de travail

Le poste annoncé s'inscrit dans le cadre d'un projet de recherche de 5 ans intitulé " Les contributions des populations à la nature " financé par l'IRD, l'ANR et AMU qui se déroule de novembre 2022 à 27 au sein d'un groupe de recherche interdisciplinaire composé d'écologistes et d'ethnoécologistes. Le projet est soutenu par des chercheurs internationaux qui complètent l'expertise sur place. Le candidat sera employé par l'IRD et travaillera dans le groupe de recherche du professeur Irene Teixidor-Toneu au sein du groupe de recherche DFME, IMBE. Le DFME étudie le fonctionnement des écosystèmes à différentes échelles, des molécules aux socio-écosystèmes.

Le projet "People's contributions to nature" vise à mieux comprendre les pratiques autochtones et locales de conservation, de gestion durable et de restauration des écosystèmes issues des systèmes de connaissances indigènes et locales. Les objectifs de la recherche sont : (1) d'identifier les moteurs sous-jacents de la diversité des techniques de desserte des écosystèmes, (2) d'examiner leur efficacité en tant que tampon contre la perte de biodiversité et les changements d'utilisation des terres, et (3) de mobiliser les résultats pour informer et proposer des solutions innovantes basées sur la nature. Ces objectifs seront abordés à l'échelle locale, régionale et mondiale, en combinant des méthodes issues des sciences sociales et naturelles, en collaboration avec des chercheurs de l'IRD et des pays du Sud, ainsi qu'avec des détenteurs de savoirs traditionnels.

Contraintes et risques

Aucun voyage de terrain pour la collecte de données n'est prévu pour ce poste, mais la personne recrutée participera à l'école internationale de recherche « Cross-cultural anthropological research » (Université de Yale, été 2023) et à au moins une conférence internationale.
Excellentes compétences rédactionnelles en anglais
- Interdisciplinarité entre les sciences des données, l'écologie et les sciences sociales.
- Investissement élevé dans l'engagement de partenaires non académiques.

On en parle sur Twitter !