En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7261-JOEMEU-002 - Chercheur - (H/F) - Microbiote intestinal et évolution sociale chez les insectes

Chercheur - (H/F) - Microbiote intestinal et évolution sociale chez les insectes

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 18 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7261-JOEMEU-002
Lieu de travail : TOURS
Date de publication : mardi 27 avril 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 648.79€ et 4198.03€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Une question centrale en biologie évolutive est de comprendre pourquoi et comment la vie sociale est apparue chez les animaux. Dans le cadre du projet ANR MicroSoc, nous proposons de répondre à ces questions en testant une nouvelle hypothèse selon laquelle l'apparition de la vie sociale serait due au microbiote intestinal des hôtes. Ce projet est basé sur le forficule européen Forficula auricularia, une espèce hôte idéale pour adresser ces questions car elle a la particularité de pouvoir passer d'une vie sociale à une vie solitaire (et vice-versa) tout au long de sa vie. La personne recrutée aura pour mission de développer le projet afin d'identifier quels microbes intestinaux sont associés au niveau de vie sociale exprimé par leur hôte, de tester comment ces microbes bénéficient de et modifient la socialité de leur hôte, et de mettre en lumière les mécanismes permettant aux microbes de modifier la socialité de leur hôte.

Activités

- Réalisation d'analyses de code-barre moléculaire (extraction d'ADN, PCR, séquençage, analyses des séquences) sur le microbiote intestinal des insectes et de leurs hôtes
- Dissection de tube digestif d'insectes
- Développement et réalisation d'expériences en conditions de laboratoire dans le but de manipuler les conditions environnementales biotiques et abiotique des hôtes et de mesurer les changements comportementaux.
- Analyse de données avec des méthodes de statistiques modernes et de bio-informatique
- Aide à la collecte des insectes sur le terrain et à la gestion des élevages en laboratoire
- Valorisation des résultats à travers la rédaction et la publication d'articles scientifiques
- Participation à la vie du laboratoire
- Aide à la supervision de stagiaires

Compétences

- Doctorat en biologie évolutive ou microbiologie (ou équivalent)
- Capacité à mettre au point et réaliser des approches de code-barre ADN
- Maîtrise des techniques de biologie moléculaire telles que l'extraction d'ADN, la PCR et le séquençage.
- Maîtrise des techniques d'analyse des données de séquençage et notamment de code-barre ADN (idéalement sur le microbiote intestinal d'insecte)
- Connaissance théorique de base en évolution et/ou en microbiologie
- Un fort intérêt pour le comportement animal et/ou l'évolution de la vie sociale chez les insectes est un avantage, mais n'est pas requis.
- Une expérience préalable en écologie comportementale est un avantage, mais n'est pas requise

Contexte de travail

L'Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI) se consacre à l'analyse des interactions entre les insectes et leur environnement biotique et abiotique. L'IRBI offre un environnement scientifique international, dynamique et interactif reposant sur 27 chercheur·se·s et enseignant·e·s-chercheur·se·s permanent·e·s. L'institut s'appuie également sur les compétences de nombreux post-doctorant·e·s, chercheur·se·s contractuel·le·s et doctorant·e·s pour un effectif global de 70 personnes. À la suite d'investissements récent en génomique, l'IRBI est doté d'une plateforme de biologie moléculaire de pointe comprenant de très nombreux équipements, dont un robot extracteur d'ADN et un serveur bio-informatique facilitant l'analyse moléculaire des insectes. La personne recrutée travaillera sous la direction de Joël Meunier, chercheur CNRS. Ce dernier étudie de nombreux aspects de l'évolution de la vie sociale chez les insectes et utilise le forficule européen comme espèce modèle depuis 10 ans. Plus d'information sur ses recherches et ses publications peuvent être trouvées ici https://joelmeunier.wixsite.com/researchpage. La date d'embauche (Oct 2021) est négociable et le poste est ouvert à tous les candidat·e·s ayant prévu de soutenir leur thèse avant janvier 2022.

Informations complémentaires

Les dossiers de candidatures doivent intégrer : (1) un curriculum vitae et un document incluant (2) une lettre de motivation succincte détaillant, notamment, ce que vous pensez pouvoir apporter et/ou souhaiteriez faire dans ce projet; un bref résumé de la thèse de doctorat et des projets de postdoc passés ou en cours; une ou deux publications dans des journaux internationaux à comité de lecture dont vous êtes un·e des auteurs·rice et les noms et adresses électroniques de trois référent·e·s. Les dossiers de candidatures peuvent être rédigés en français, mais une rédaction en anglais sera très appréciée. Le contrat est de 3 ans maximum en fonction de l'expérience (3 ans pour les candidat·e·s avec moins de 6 mois d'expérience post-doctorale au début du projet).

On en parle sur Twitter !