En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7247-LUCPEL-004 - CDD Chercheur en Neurosciences (H/F)

CDD Chercheur en Neurosciences (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 1 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7247-LUCPEL-004
Lieu de travail : NOUZILLY
Date de publication : lundi 11 octobre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2663.79 and 4213.03€ bruts mensuels selon experience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le post-doctorant fera partie de l'équipe « Biologie des systèmes de signalisation des RCPGs » (BIOS) au sein de l'unité mixte CNRS de recherche Physiologie de la Reproduction et des Comportements (PRC,INRAE UMR85, CNRS UMR7247, Université de Tours, IFCE). Il travaillera sous la supervision du coordinateur du projet ERC Starting ayant pour objet d'étudier un des substrats moléculaires de l'interaction sociale dans le cadre des troubles du spectre de l'autisme et pour le bien-être des animaux de ferme.

Activités

Le poste contribuera en particulier à différents aspects :
- Le développement de tests de comportements
- Etude approfondie d'un marqueur de la sociabilité in vivo
- des investigations plus poussées pour valider d'autres cibles dans des tissus de patients autistes et d'animaux d'élevage.
- La publication de plusieurs articles individuels et collectifs sur les analyses des données collectées pendant le projet
- La publication des données en accès libre sur des répertoires nationaux et européens

Compétences

Les candidat.e.s doivent posséder un doctorat dans le domaine des neurosciences, avec une spécialisation en comportement. Les candidats devront avoir une compétence en recherche avérée dans le domaine avec au moins deux publications en premier auteur en lien avec la thématique et les activités du projet. Le projet implique une mobilité internationale, le candidat ne devra pas avoir vécu en France plus d'un an au cours des trois dernières années (critère Marie Curie). De l'expertise en biochimie, stéréotaxie chez le rongeur, immunohistochimie, hybridisation in situ, omics seront un plus pour ce poste, comme la détention d'une expérimentation animale de niveau 2 (FELASA B ou C). D'autres critères essentiels à ce poste sont la capacité à communiquer et argumenter, l'esprit d'analyse, de synthèse et de critique, la flexibilité et adaptabilité, la gestion des risques, l'écriture d'articles scientifiques et une maîtrise parfaite de l'anglais écrit et parlé.

Contexte de travail

le post-doctorant aura un contrat de travail établi par le CNRS, un des organismes pluridisciplinaires français de recherche internationalement reconnu et travaillera dans l'unité mixte de recherche "Physiologie de la Reproduction et des Comportements". Cette unité se situe sur le site INRAE Val de Loire et bénéficie d'un environnement riche grâce à toutes les tutelles de l'unité: le CNRS, l'INRAE, l'Université de Tours et l'IFCE. Notre centre est unique en son genre avec l'accès à de nombreux modèles animaux, non seulement des rongeurs mais aussi des mammifères d'élevage. Le projet de recherche du post-doctorant s'insère dans le projet de l'équipe BIOS, une équipe pluridisciplinaire avec des approches de pharmacologie des GPCRs et de modélisation mathématique. Le projet bénéficie de tous les moyens financiers et matériels de l'unité, de l'équipe et de l'ERC Starting.

Contraintes et risques

des déplacements de courte durée en France et à l'étranger sont à prévoir.

On en parle sur Twitter !