En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7232-DIDPEU-007 - Post-Doc en Endocrinologie Evolutive des Poissons Clowns (H/F)

Post-Doc en Endocrinologie Evolutive des Poissons Clowns (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7232-DIDPEU-007
Lieu de travail : BANYULS SUR MER
Date de publication : mercredi 4 septembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2 600 et 2 900 € bruts mensuels (selon expérience)
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La métamorphose des vertébrés est une étape clés du développement post-embryonnaire permettant la transition entre l'état larvaire et l'état juvénile comme c'est le cas du têtard en grenouille. Contrôlée par les hormones thyroïdiennes, la métamorphose se caractérise par des changements écologiques, comportementaux, morphologiques et physiologiques nécessaire à la survie des juvéniles dans leur nouvel habitat. Chez les poissons coralliens, nous manquions d'une espèce modèle afin d'étudier ce processus ainsi que ses acteurs moléculaires. Pour cela, notre équipe a développé le poisson-clown Amphiprion ocellaris comme espèce modèle afin de déterminer les changements morphologiques comportementaux et moléculaires sous contrôle des hormones thyroïdiennes lors de la métamorphose. L'analyse du transcriptome larvaire nous a déjà permis d'identifier plusieurs gènes dont l'expression est potentiellement régulée par les hormones thyroïdiennes. Dans le cadre de ce projet, nous aimerions tester l'effet de ces hormones sur l'expression de ces gènes ainsi que sur les changements morphologiques et comportementaux des larves de poisson-clown en cours de métamorphose.

Activités

Le/la candidat(e) devra analyser la liste de gène identifiée par analyse trancriptomique et identifier ceux sous contrôle des hormones thyroïdiennes. Pour cela, il/elle devra réaliser des traitements pharmacologiques pour induire (par traitement aux hormones thyroïdiennes) ou bloquer (par traitement aux goitrogènes) la métamorphose du poisson-clown et analyser l'effet de ces traitements sur l'expression des gènes. Concernant le blocage de la métamorphose, le/la candidat(e) devra améliorer le protocole utilisé actuellement dans l'équipe car aucun effet n'a été rencontré pour le moment sur des gènes clés de la voie de signalisation des hormones thyroïdiennes.
Afin de tester l'effet des hormones thyroïdiennes sur le comportement des larves de poisson-clown, le/la candidat(e) devra mettre en place des tests comportementaux. Les récents travaux de l'équipe ont déjà mis en évidence que les hormones thyroïdiennes contrôlent la perception visuelle des larves de poisson-clown, et nous souhaiterions déterminer si elles contrôlent d'autres réponses comportementales tels que la perception des prédateurs, la détection de facteurs environnementaux comme l'anémone etc…

Compétences

Le/La candidat(e) devra avoir de bonnes connaissances biologie du développement ainsi qu'en biologie moléculaire ainsi qu'en phylogénie (extraction ARN, qPCR, maîtrise des logiciels de phylogénie moléculaire tels que sea view, clustalX, Mr Bayes etc...). Il/Elle devra également avoir des notions d'aquariologie et d'élevage larvaire de poissons marins ainsi que des compétences pour développer des tests comportementaux chez les poissons. Des connaissances sur l'écologie des poissons coralliens est un plus. Le/La candidat(e) sera également amené à utiliser le logiciel R pour tout ce qui est analyses statistiques. Le niveau expérimentateur en expérimentation animale est préférable.
La polyvalence, l'autonomie et l'indépendance sont trois qualités primordiales dont le/la candidat(e) devra faire part ainsi que la prise d'initiative et le travail d'équipe.

Contexte de travail

Le/La candidat(e) rejoindra l'équipe de Vincent Laudet à l'Observatoire océanologique de Banyuls sur mer dans l'unité BIOM (UMR 7232 CNRS). Le/La candidat(e) aura à disposition à laboratoire, une structure d'élevage de poisson-clown gérée par le service d'aquariologie de recherche, ainsi qu'une salle d'expérimentation dans laquelle il/elle pourra effectuer les traitements pharmacologiques et les tests comportementaux. Ce projet impliquant de travailler sur du vivant, le/la candidat(e) devra avoir conscience qu'il/elle pourra être amené(e) à travailler les week-end, jours fériés, et soirs selon les besoins expérimentaux et les exigences du modèle d'étude.

On en parle sur Twitter !