En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7207-MARFER-006 - Chercheur post-doctorant H/F en géochimie ou paléontologie

Chercheur post-doctorant H/F en géochimie ou paléontologie

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7207-MARFER-006
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : lundi 27 juillet 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 2 novembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2695 et 3107€ brut mensuel (hors remboursment frais de transport)
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le but du projet PACé est de caractériser par une approche géochimique le paléoclimat, le paléoenvironnement et le réseau trophique de l'écosystème continental d'Angeac-Charente qui date du début du Crétacé inférieur.
Pour ce faire, le projet s'appuiera principalement sur les analyses de compositions isotopiques stables du carbone (13C/12C), de l'oxygène (18O/16O), du soufre (34S/32S), du calcium (44Ca/42Ca) et du strontium radiogénique (87Sr/86Sr) enregistrées dans les tissus osseux d'une trentaine de vertébrés ainsi que dans les végétaux fossilisés du gisement d'Angeac-Charente.
Ce projet est réalisé dans le cadre du programme DIM "Matériaux anciens et Patrimoniaux" et s'intègre dans les thématiques de recherche de l'UMR7207/CR2P et de l'UMR8212/LSCE.

Activités

Projet interdisciplinaire Paléontologie /Géochimie essentiellement axé sur une approche de géochimie isotopique, mais dont les résultats devront être confrontés aux données sédimentologiques, paléobiologiques et taphonomiques déjà obtenues.
Un échantillonnage raisonné dans les collections existantes et sur le terrain devra être réalisé. Les analyses de composition isotopique des bois fossilisé seront réalisées sur la plateforme analytique Géoscience de Paris Saclay (PANOPLY), celles de l'oxygène, carbone, du soufre, du calcium et du strontium de l'apatite de vertébré qui requièrent des protocoles et des plateformes analytiques spécifiques seront réalisées au Laboratoire de Géologie de Lyon (plateforme GISEL et salle blanche et analyses HR-MC-ICPMS de l'ENS).

Compétences

- Doctorat en paléontologie/géochimie avec une bonne expérience en analyses de compositions isotopiques.
- Expérience spectrométrie de masse.
- Bonne connaissance des écosystèmes continentaux mésozoïques.
- Maîtrise de l'anglais.
- Mobilité.
- Bonnes capacités de travail en équipe et d'autonomie attendues.

Contexte de travail

Le chercheur postdoctorant (H/F) sera basé principalement au Muséum national d'Histoire naturelle, mais le travail s'effectuera au sein de 3 unités de recherche :
- Equipe PDM (vingtaine de membres) du CR2P/UMR7207. Cette équipe se concentre sur l'évolution de la biodiversité dans le temps et dans l'espace. Elle s'intéresse à l'étude des organismes dans leur contexte taxonomique, paléobiogéographique et écologique.
- Equipe GLACIOS (vingtaine de membres) du LSCE/UMR8212. L'équipe cherche à établir un cadre chronologique absolu dans lequel situer les événements marquants de l'histoire de la Terre et de l'évolution de l'homme et de décrire et interpréter les processus géochimiques régissant les environnements actuel et passé. Elle garantira l'accès à la plate-forme analytique (PANOPLY).
- Equipe Paléoenvironnement et Paléobiodiversité du LGL-TPE/UMR5276. L'équipe s'intéresse à la reconstruction des paléoenvironnements terrestres du Mésozoïque et de l'écologie des vertébrés anciens. Elle garantira l'accès à la plate-forme analytique (GISEL).

Contraintes et risques

Fréquents déplacements en France (Angoulême et Lyon).

On en parle sur Twitter !