En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7198-MARTAI-005 - Fabrication (Nano) d'immunocapteurs (H/F) - M/F

Fabrication (Nano) d'immunocapteurs (H/F) - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7198-MARTAI-005
Lieu de travail : NANCY
Date de publication : mercredi 6 février 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 12 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 3.500 et 3.600€ brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 5 à 10 années

Missions

Le candidat travaillera sur le projet ANR ImmuNanocaps sur la fabrication d' immunocapteurs destinés au diagnostic de maladies virales. Un des objectifs connexes sera l'amélioration de la sensibilité et de la limite de détection.

Activités

Le candidat travaillera à la fois en salle blanche et en salle de chimie avec pour objectif de fabriquer les échantillons planifiés.
Ce dernier sera en charge des présentations d'avancement du projet.

Compétences

Le candidat sera aguerri en salle blanche (lithographie électronique et dépôts par pulvérisation cathodique) et aura de solides connaissance en chimie.
Un profil de physicien est nécessaire.

Contexte de travail

L'Institut Jean Lamour (IJL) est une unité mixte de recherche du CNRS et de l'Université de Lorraine. Il est rattaché à l'Institut de Chimie du CNRS.
Spécialisé en science et ingénierie des matériaux et des procédés, il couvre les champs suivants : matériaux, métallurgie, plasmas, surfaces, nanomatériaux, électronique.
L'IJL compte 183 chercheurs et enseignants-chercheurs, 91 personnels ingénieurs, techniciens, administratifs, 150 doctorants et 25 post-doctorants, et accueille environ 80 stagiaires par an.
Il collabore avec plus de 150 partenaires industriels et ses collaborations académiques se déploient dans une trentaine de pays.
Son parc instrumental exceptionnel est réparti sur 4 sites dont le principal est le un bâtiment neuf situé sur le campus Artem à Nancy.

L'étude sera réalisée au sein de l'équipe 405 (micro et nano systèmes) sur le projet ANR Immunanocaps.
Les immunocapteurs basés sur des capteurs électrochimiques ont acquis une grande attention pour le diagnostic clinique car ils présentent une instrumentation simple, une haute sensibilité et un faible coût. Dans les prochaines années, le risque d'infection par des maladies à transmission vectorielle en Europe méridionale et en particulier le long de la côte méditerranéenne devrait augmenter considérablement. Le projet se concentre sur l'utilisation des nanocapsules conductrices et innovantes pour le développement d'immunocapteurs, électrochimiques, sensibles et sans marquage de la cible, pour la détection des maladies à transmission vectorielle infectieuses telles que le virus du Nil occidental (West Nile Virus, WNV) et le virus de la dengue (Dengue Virus, DENV). L'avantage des nanocapsules, développées et produites à IJL à Nancy, est la possibilité d'adapter leur taille et leur composition pour fournir des conditions optimales pour les composés à encapsuler ou à greffer. Le partenaire DCM à Grenoble sera en charge de la fonctionnalisation électrochimique des nanocapsules conductrices avec un polymère fonctionnel et aussi du développement des immunocapteurs électrochimiques.

Contraintes et risques

Environnement chimique et salle blanche.

On en parle sur Twitter !