En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7197-JESLAN-006 - Post-doc (H/F) - Etude du comportement de nanomachines moléculaires individuelles par microscopie à force atomique

Post-doc (H/F) - Etude du comportement de nanomachines moléculaires individuelles par microscopie à force atomique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 1 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7197-JESLAN-006
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mercredi 11 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2600 - 2800 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans le cadre du projet ANR « Pillar[5]arene-based molecular machines », nous étudierons le comportement de machines moléculaires immobilisées sur des surfaces planes. Il s'agit de systèmes supramoléculaires permettant des mouvements réversibles sous l'effet d'un stimulus externe. On s'attend à ce qu'ils jouent un rôle majeur dans les futurs dispositifs intelligents dans divers domaines (électronique, biologie ou détection, entre autres). Dans ce projet, nous utiliserons des molécules développées dans le groupe Nierengartern (LCMM, Univ Starsbourg), et étudierons la possibilité de contrôler leur comportement d'extension/contraction avec un stimulus externe. En incorporant des fonctions appropriées aux extrémités, les molécules seront greffées sur des surfaces afin d'effectuer des mesures approfondies par microscopie à force atomique (AFM). Le but de cette manipulation est d'établir une interface permettant d'étudier leur stabilité mécanique en fonction de (i) leur structure moléculaire, (ii) l'environnement et (iii) les stimulus appliqués. Cette étude sera appuyée par les techniques de caractérisation de surface disponibles au laboratoire (XPS, PM-IRRAS, IR-ATR, Raman, électrochimie, etc).
Un intérêt particulier sera dédié à l'utilisation de l'AFM en mode spectroscopie de force. Cet outil permet, en effet, de manipuler des molécules individuelles. Dans ce contexte, nous exploiterons la spectroscopie de force dynamique pour étudier le comportement de ces assemblages supramoléculaires individuelles à l'interface solide/liquide à l'échelle de la molécule unique, y compris (i) les mécanismes d'interaction avec une surface plane (typiquement des métaux et oxydes), (ii) les phénomènes de dépliement/repliement, etc.
NB. Nous souhaitons avoir des personnes sortant de thèse ou ayant au maximum 2 ans d'expérience.

Activités

- Fonctionnalisation des surfaces
- Caractérisation des surfaces (XPS, PM-IRRAS, etc)
- Manipulation de nanomachines moléculaires par AFM (imagerie et spectroscopie de force)

Compétences

- Physicochimie des surfaces & interfaces
- Microscopie à force atomique (AFM)
- Caractérisation des surfaces

Contexte de travail

Le(La) candidat(e) travaillera au Laboratoire de Réactivité de Surface (LRS, UMR Sorbonne Université - CNRS) en collaboration avec le Laboratoire Interfaces et Systèmes Electrochimiques (LISE, UMR Sorbonne Université - CNRS)

Contraintes et risques

Risques liés à la manipulation dans un laboratoire de chimie

On en parle sur Twitter !