En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7178-REGSOM-111 - H/F Postdoctorant-e en instrumentation

H/F Postdoctorant-e en instrumentation

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 19 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7178-REGSOM-111
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : jeudi 28 avril 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2690,43 et 3821,07 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les capteurs à pixels CMOS (ou MAPS) présentent des avantages précieux pour la reconstruction des trajectoires des particules chargées en physique des hautes énergies. Dans les deux prochaines années, les nouveaux prototypes de capteurs conçus à l'IPHC nécessiteront une caractérisation poussée. Une partie de ces capteurs, comme le circuit OBELIX pour l'expérience Belle II, seront fabriqués en technologie CMOS 180 nm, déjà bien maîtrisée, pour une application proche. D'autres circuits seront issus d'une technologie CMOS 65 nm, en cours d'exploration dans la communauté et visent une augmentation significative des performances sur les capteurs actuels pour des expériences à plus long terme comme les jouvences de l'expérience ALICE ou une future usine à boson de Higgs.
Cette recherche s'inscrit dans le programme de développement des MAPS du projet européen AIDAinnova.

Activités

- Conduire des campagnes de tests pour plusieurs capteurs CMOS
- Mesurer les performances principales de plusieurs capteurs CMOS comme l'efficacité de détection les résolutions spatiale et temporelle ou la radio-tolérance
- Effectuer des tests en laboratoire à l'IPHC et sur des faisceaux de particules disponibles au CERN ou à DESY
- Préparer les systèmes d'acquisition, définir et conduire les tests ainsi qu'analyser les données pour aboutir à l'interprétation des résultats

Compétences

- Avoir un doctorat soit en physique subatomique avec une forte composante instrumentale soit en électronique avec un travail dédié à l'instrumentation en physique des particules
- Avoir d'excellentes connaissances en physique des détecteurs à semi-conducteurs
- Connaitre la programmation de FPGAs
- Maitriser la mise en place de bancs de test et l'analyse de données
- Avoir un niveau d'anglais scientifique et technique B2 selon le cadre européen commun de référence pour les langues
- Posséder de bonnes aptitudes à travailler en équipe

Contexte de travail

L'IPHC, unité mixte de recherche sous cotutelle du CNRS et de l'Université de Strasbourg (UMR7178), est un laboratoire pluridisciplinaire où des équipes de recherche de cultures scientifiques différentes (écologie, physiologie et éthologie, chimie et physique subatomique) développent des programmes de très haut niveau avec pour socle l'instrumentation scientifique. L'IPHC est structuré en 4 départements et comptabilise un effectif total de 393 agents-es dont 257 agents-es permanents-es (soit 119 chercheurs-ses et enseignants-es/chercheurs-ses et 138 ingénieurs et techniciens), 46 agents-es en CDD et 90 doctorants-es.

Le·la post-doctorant·e travaillera au sein de la plateforme C4Pi de l'IPHC, en lien étroit avec les physiciens des groupes PICSEL, ALICE et Belle II et sous la responsabilité de Christine HU, ingénieure de recherche et Jérôme BAUDOT, Professeur. Fort d'une vingtaine d'ingénieurs, post-doctorants et doctorants, le C4Pi est un acteur international majeur du développement des capteurs à pixels CMOS (MAPS) pour la détection des particules chargées dans les grandes expériences de physique subatomique. La plateforme collabore avec différents groupes au niveau national et au niveau international avec les grands laboratoires comme CERN (Genève), DESY (Hambourg) ou KEK (Tsukuba).
Le/la post-doctorant·e bénéficiera d'un environnement riche où plusieurs projets de R&D sont en cours avec des fabrications de circuits fréquentes et des équipements puissants pour la caractérisation des prototypes.

Contraintes et risques

Le programme proposé implique des missions fréquentes dans les laboratoires partenaires, principalement en Europe, et des séjours d'une à deux semaines sur des sites d'expérience offrant des faisceaux dédiés à la caractérisation des détecteurs.

Informations complémentaires

Le dossier de candidature doit inclure les documents suivants :
• Une lettre de motivation
• Un CV détaillé avec les activités scientifiques et la liste des publications
• Le diplôme de Doctorat
• Au moins une lettre de recommandation envoyée directement par les référents

On en parle sur Twitter !