En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7178-REGSOM-080 - H/F Expert-e électronicien-ne

H/F Expert-e électronicien-ne


Date Limite Candidature : jeudi 24 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7178-REGSOM-080
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : jeudi 3 juin 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2461,99 et 2642,32 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'ingénieur(e) de recherche sera chargé-e de concevoir, réaliser et tester l'électronique numérique sur FPGA auprès de l'expérience de physique nucléaire AGATA.

Activités

• Réaliser des blocs fonctionnels de la partie prétraitement et d'interface de l'électronique pouvant être intégrés sur composants programmables (FPGA). Comprenant notamment l'interaction avec le système de déclenchement global (GTS = Global Trigger System), le formatage des données…
• Migrer le firmware existant vers un FPGA de la famille Zinq Ultrascale sur carte SoM (System on Module)
• Installer et valider l'ensemble sur les cartes prototypes (en local et sur site de test à Cologne en Allemagne ou à Legnaro en Italie)
• Mettre en production cette électronique numérique sur le site expérimental de Legnaro
• Adapter l'ensemble au vu des retours d'expérience
• Suivre le projet et participer aux réunions de collaboration
• Rédiger les documents techniques d'étude, de conception (notes de définition, rapports de tests, d'intégration, notes techniques et d'utilisation)
• Elaborer les procédures de tests et assurer leur mise en œuvre
• Présenter, diffuser et valoriser les réalisations.

Compétences

Connaissances
• Connaissances générales en électronique (composants, fonctions électronique)
• Connaissance approfondie de l'électronique numérique et du traitement numérique du signal ainsi que des langages associés (HDL: VHDL préféré, C, C++, etc.)
• Connaissance approfondie des outils et logiciels spécifiques au domaine: conception, modélisation, simulation, synthèse logique (ModelSim, Xilinx Vivado)
• Connaissances générales en physique
• Aptitude à la communication écrite et orale dans l'environnement de grandes collaborations internationales
• Savoir appliquer les méthodes de conduite de projet
• Rédiger des rapports et valoriser l'activité au travers de présentations écrites et orales
• Compréhension et expression écrite et orale en anglais niveau C1

Compétences opérationnelles
• Avoir un goût prononcé pour le travail en équipe.
• Posséder une bonne autonomie et capacité organisationnelle.

Contexte de travail

L'IPHC comprend 137 Ingénieurs, Techniciens et Administratifs, répartis en différentes spécialités (mécanique, informatique, électronique, microélectronique, …).
L'activité s'exerce dans le Service de Mesure et d'Acquisition (SMA) au sein de l'IPHC en lien avec le responsable technique local, le responsable scientifique du projet et les collaborateurs à Orsay, Valence (Espagne) et Milan (Italie).
La collaboration AGATA regroupe plus de 40 instituts de 12 pays et vise le développement et la construction d'un spectromètre gamma européen de nouvelle génération basé sur 180 détecteurs semi-conducteurs au Germanium (Ge) multi-segmentés chacun en 36 (6840 voies d'acquisition). Il est exploité auprès de diverses installations européennes existantes et des futurs accélérateurs de faisceaux stables intenses et de faisceaux radioactifs. Son seul concurrent, GRETA, est en cours de construction aux Etats-Unis.
Les détecteurs Ge multi-segmentés génèrent des formes d'impulsion différentes selon l'endroit du cristal où le rayonnement gamma a interagit. Par l'utilisation d'une électronique numérique qui échantillonne les signaux, des méthodes d'analyse des formes d'impulsion (PSA = Pulse Shape Analysis) déterminent les coordonnées des points d'interactions. A partir de ces derniers, des algorithmes de tracking reconstruisent le parcours du rayonnement gamma dans le Ge offrant à l'appareillage des performances inégalées en efficacité de détection, résolution en énergie sous faisceau, etc… L'électronique numérique est donc un élément clé pour rendre AGATA sensible en position.
AGATA est actuellement dans sa deuxième phase de construction qui devrait aboutir à un ensemble de 135 détecteurs Ge. Les objectifs de l'électronique phase 2 du projet sont de maintenir les performances développées dans les versions précédentes de l'électronique AGATA, tout en réduisant la complexité des multiples connexions optiques, en réduisant la taille des modules fait à façon et en simplifiant l'interfaçage de ces modules avec le reste du système. Pour cela, le système de numérisation (digitiser) et le prétraitement (traitement des données) sont placés tous deux en front-end. Le transfert des données sera effectué en utilisant le protocole Ethernet. Les cartes électroniques sont construites autour de SoM (System on Module) ce qui simplifie leur conception et leur maintenance. Il est prévu de maintenir et d'améliorer les capacités de synchronisation et de déclenchement de l'électronique par l'utilisation de sous-systèmes nouvellement développés en synergie avec d'autres instruments et laboratoires. L'électronique aura aussi des possibilités d'inspection, de surveillance et de débogage supérieures à celles actuellement disponibles. Ceci permettra de résoudre plus efficacement d'éventuels problèmes et de vérifier le traitement des données réalisé par les sous-systèmes de prétraitement et de déclenchement.

Contraintes et risques

Le/la candidat-e sera également amené-e à faire régulièrement des déplacements dans le cadre de la collaboration internationale.

Informations complémentaires

• Doctorat, diplôme d'ingénieur
• Domaine de formation souhaité : Electronique, Informatique Industrielle, Systèmes Embarqués.
En fonction de l'avancement du projet, la position initialement ouverte pour 6 mois pourra être prolongée par un contrat d'ingénieur de recherche d'un an en 2022.

On en parle sur Twitter !