En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7159-MYRKHO-010 - Postdoc au LOCEAN/IPSL (Paris) en modélisation paléoclimatique (H/F)

Postdoc au LOCEAN/IPSL (Paris) en modélisation paléoclimatique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 15 février 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7159-MYRKHO-010
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mardi 5 janvier 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 15 février 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire mensuel brut : entre 2 291€ et 3 815 € (en fonction de l'expérience )
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Étudier le forçage volcanique et son influence sur la variabilité climatique passée et future

Les éruptions volcaniques sont des événements imprévisibles et sporadiques, mais les impacts climatiques des grands événements sur la stratosphère et le climat sont, en principe, prévisibles après l'occurrence de l'éruption. Les modèles climatiques, les observations instrumentales, les données indirectes (proxys) et les archives historiques indiquent que les éruptions stratosphériques peuvent induire un refroidissement important, qu'elles ont modulé la variabilité climatique passée et qu'elles contribueront donc à moduler l'impact du réchauffement global d'origine anthropique au XXIe siècle. De tels effets sont maintenant pris en compte dans les systèmes de prévision décennale à court terme à l'aide de scénarios de modèles de climats idéalisés et en incluant des conditions océaniques initialisées.
Basé sur l'expertise scientifique complémentaire des partenaires, le projet Synergia CALDERA vise à une meilleure compréhension des processus qui contrôlent la distribution et le cycle de vie des aérosols volcaniques après d'importantes éruptions stratosphériques et les impacts du forçage volcanique sur les modes de variabilité climatique (AMOC, ENSO, IPO, moussons) au cours des 2000 dernières années et au XXIe siècle.

Activités

Le candidat retenu développera des expériences avec le modèle couplé océan-atmosphère de l'IPSL, incluant la microphysique interactive des aérosols, afin d'étudier la formation et l'évolution des aérosols volcaniques, de reconstituer le forçage volcanique et de simuler les impacts sur le système climatique global. Le chercheur post-doctoral utilisera les estimations des charges de soufre volcanique déduites des carottes de glace pour les plus grandes éruptions des 2000 dernières années et réalisera de courtes expériences pour les principales éruptions des 2000 dernières années. Les premiers objectifs seront de simuler la distribution, la taille et les propriétés optiques des aérosols volcaniques pour les différentes éruptions, d'évaluer les incertitudes et d'étudier la réponse climatique globale, y compris l'impact possible sur la couche d'ozone après les éruptions.
En collaboration avec les autres scientifiques du projet, le chercheur post-doctoral étudiera comment le forçage volcanique simulé peut moduler la variabilité climatique sur des échelles de temps courtes (< 5 ans) et longues (décennies à siècles) après les grandes éruptions des 2000 dernières années et évaluera le réalisme en comparant aux proxys climatiques et archives historiques. Des grands ensembles de simulations permettront en particulier d'explorer l'influence des conditions initiales de l'océan sur la réponse climatique au forçage volcanique. Des études détaillées seront également menées pour évaluer de façon réaliste les impacts climatiques de scénarios probabilistes d'éruptions futures sur les projections climatiques à l'horizon 2100. Les aspects techniques seront supervisés et mis en œuvre par un Ingénieur en calcul scientifique spécifiquement dédié à ce projet.

Compétences

- Avoir un doctorat en climatologie, en sciences de la terre ou dans un domaine connexe (physique, informatique);
- Avoir publié dans des revues internationales évaluées par des pairs;
- Avoir une solide expérience en programmation et en gestion de grands ensembles de données;
- Avoir une forte motivation et intérêt pour une carrière de chercheur;
- Avoir démontré des compétences en communication orale et écrite en anglais;
- Avoir un intérêt à travailler dans une équipe multidisciplinaire.

Contexte de travail

Le laboratoire LOCEAN (https://locean-ipsl.upmc.fr) est l'un des neuf laboratoires franciliens en sciences de l'environnement et du climat de l'Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL) (https://www.ipsl.fr). L'activité de l'équipe d'accueil au LOCEAN (VARCLIM) est centrée sur l'étude des processus physiques qui contrôlent la dynamique et la variabilité de l'océan et du climat sur une large gamme d'échelles de temps et d'espace pour une meilleure compréhension du système climatique et de son évolution présente, passée et future.  L'étroite synergie entre les équipes scientifiques du LOCEAN et des autres laboratoires de l'IPSL réunie au sein du Centre de Modélisation du Climat de l'IPSL (https://cmc.ipsl.fr) permet de mener des recherches et le développement d'un modèle de climat basé sur l'intégration de plusieurs composantes pour l'atmosphère, l'océan, la glace de mer et les surfaces continentales. Il participe régulièrement aux exercices internationaux comme le Climate Model Intercomparison Project sur lesquels reposent les travaux du Groupe Intergouvernemental d'experts sur l'Evolution du Climat (GIEC). L'activité de modélisation repose à la fois sur les grands centres nationaux de calcul du GENCI et sur une infrastructure informatique dédiée implantée dans les locaux de l'IPSL.
Le post-doctorant rejoindra une équipe scientifique très dynamique au LOCEAN et collaborera étroitement avec celles du LATMOS. Le poste est basé sur le campus Pierre et Marie Curie de Sorbonne Université à Paris.

Poste à plein temps pour 24 mois - peut être prolongé jusqu'à 36 mois.

On en parle sur Twitter !