En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7154-BENBRE-029 - Expert en calcul scientifique H/F

Expert en calcul scientifique H/F


Date Limite Candidature : vendredi 29 janvier 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7154-BENBRE-029
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : vendredi 8 janvier 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : A partir de 2510,74 € bruts mensuels selon expérience professionnelle
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La personne recrutée se verra confier les missions suivantes :
- Traiter des données brutes de missions spatiales pour la production, la validation, et la distribution de données avancées.
- Participer à l'analyse et l'exploitation des données en soutien aux études scientifiques menées au sein de l'équipe de Géomagnétisme.
- Contribuer au développement de codes numériques pour les besoins cités ci-dessus.

Activités

Pour mener à bien ces missions, les activités à effectuer seront notamment :
- Développement et codage d'outils permettant la validation et l'amélioration de la qualité des données de missions
- Production et mise à disposition de la communauté scientifique de ces données
- Développement et codage d'outils permettant l'exploitation scientifique avancée de ces données
- Rédaction de documents techniques et de comptes rendus (en Français et Anglais)
- Participation (avec présentations en Français et Anglais) aux réunions liées aux missions spatiales

Compétences

Les compétences attendues du /de la candidat-e :
- Formation ou expérience dans le traitement de données spatiales ou expérimentales
- Aptitude à utiliser/exploiter/développer des techniques de traitement du signal et d'intelligence artificielle pour l'analyse de ces données
- Maitrise des langages usuels du calcul scientifique, de Matlab, de Shell Script et si possible Java et Python
- Aptitude au travail en équipe
- Capacité à communiquer
- Anglais lu/parlé/écrit à un bon niveau professionnel

- Au niveau des formations, plusieurs sont possibles : en sciences de l'ingénieur, en sciences physiques, en sciences du traitement du signal, ou en sciences des données ; dans tous les cas, une formation ayant permis une première approche des données spatiales, du traitement des données et/ou de l'intelligence artificielle serait appréciée
- Une première expérience professionnelle est souhaitable, mais une expérience adaptée dans le cadre de la formation peut convenir
- Niveau ou diplôme : Diplôme d'ingénieur ou doctorat

Contexte de travail

Organisme de recherche en géosciences de renommée mondiale, associé au CNRS, reconnu par le CNES comme laboratoire spatial, établissement-composante d'Université de Paris et regroupant plus de 500 personnes, l'Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) couvre toutes les disciplines des sciences de la terre et des planètes via l'observation, l'expérimentation et la modélisation, à toutes les échelles de temps et d'espace.
Les thématiques de recherche sont structurées à travers 4 grands thèmes fédérateurs : Intérieur de la Terre et des planètes, Risques naturels, Système Terre, Origines.
L'IPGP a aussi la charge de services labellisés en volcanologie, sismologie, magnétisme, gravimétrie et érosion. Notamment, les observatoires permanents de l'IPGP surveillent les 4 volcans actifs français d'outre-mer en Guadeloupe, en Martinique, à la Réunion et à Mayotte (REVOSIMA).
L'IPGP héberge des moyens de calcul puissants et des installations expérimentales et analytiques de dernière génération et bénéficie d'un soutien technique de premier plan. Le département de la formation et des études doctorales de l'IPGP offre à ses étudiants des formations en géosciences qui associent observation, analyse quantitative et modélisation et qui reflète la qualité, la richesse et la diversité thématique des recherches menées par les équipes de l'IPGP.

L'équipe de Géomagnétisme de l'IPGP regroupe une dizaine de personnels (hors étudiants) qui travaillent principalement sur l'étude du champ magnétique terrestre, c'est à dire des phénomènes naturels produisant des signaux magnétiques, ainsi que l'étude de la dynamique globale de la Terre. L'équipe exploite notamment des données acquises dans des observatoires et à bord de satellites, notamment ceux de la mission ESA SWARM actuellement en cours, dont elle a la charge des magnétomètres absolus. Le traitement et l'exploitation de ces données impliquent des calculs numériques importants. L'équipe travaille également sur le développement de nouvelles missions de type « nanosatellite ». Elle développe et exploite aussi des codes de simulations numériques avancées (entre autres, de la dynamo terrestre). Ces travaux se font notamment dans le cadre de contrats avec les agences spatiales (CNES et ESA, en particulier). Ils impliquent de fortes interactions avec les personnels de ces agences et d'industriels (Airbus, CEA, en particulier), ainsi qu'avec des chercheurs étrangers dans le cadre de consortiums internationaux.

Contraintes et risques

- Déplacements à prévoir (France et étranger) dans le cadre de quelques missions annuelles (de une journée à une semaine)
- Capacité à travailler en télétravail en cas de nécessité

On en parle sur Twitter !