En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7093-FABDOR-001 - Ingénieur de Recherche (H/F) pour le développement de métriques innovantes de comparaison entre systèmes d'observation in-situ, d'imagerie satellitaire et de prévision numérique pour la biogéochimie de l'océan global (H/F)

Ingénieur de Recherche (H/F) pour le développement de métriques innovantes de comparaison entre systèmes d'observation in-situ, d'imagerie satellitaire et de prévision numérique pour la biogéochimie de l'océan global (H/F)


Date Limite Candidature : mercredi 6 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7093-FABDOR-001
Lieu de travail : VILLEFRANCHE SUR MER
Date de publication : mercredi 15 juin 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2487€ à 3157€ bruts mensuels selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le(la) candidat(e) aura pour mission principale de développer des métriques de comparaison entre systèmes d'observation in-situ (principalement par flotteurs profileurs BGC-Argo), d'imagerie satellitaire (principalement couleur de l'océan) et de prévision numérique (produits distribués par Copernicus Marine Service) en vue d'améliorer notre connaissance des cycles biogéochimiques de l'océan global.
Ces métriques de comparaison s'appuieront sur des approches de biorégionalisation phénologique (i.e. basées sur les cycles saisonniers de la biomasse phytoplanctonique) de l'océan.
Le(la) candidat(e) devra s'approprier des méthodes numériques (Mayot et al. 2016, Biogeosciences ; D'Ortenzio et al., 2012, Global Biogeochemical Cycles) précédemment développées dans l'équipe d'accueil et les adapter aux objectifs du projet.

Activités

1. Assurer la collecte des bases des données nécessaires au déroulement du projet (satellitaires, BGC-Argo, produits CMEMS) ;
2. Réaliser la mise en œuvre, l'adaptation et l'utilisation des codes de traitement des données (classification fuzzy c-means et son optimisation, extraction et traitement de données BGC-Argo et des produits CMEMS) ;
3. Identifier, tester et appliquer les métriques de comparaison ;
4. Participer et contribuer à l'interprétation des résultats avec l'équipe proposante, notamment dans le cadre de publications scientifiques.

Compétences

Savoir-faire :
- Expertise en traitement et analyse de jeux de données multiples (netCDF, HDF, csv) et hétérogènes, issus de différentes sources (satellites, plateformes robotisées, modèles opérationnels)
- Connaissances en océanographie biogéochimique
- Connaissances en classification non supervisée
- Éléments d'analyse de données lagrangienne
- Maîtrise de langages de programmation Python, R ou Fortran

Savoir-être :
- Bon relationnel et sens du travail en équipe
- Autonomie
- Réactivité et créativité
- Organisation et rigueur

Contexte de travail

Le CDD proposé se déroulera au Laboratoire d'Océanographie de Villefranche (LOV), à Villefranche sur Mer, dans l'équipe Optique MarineTélédétection & Applications Biogéochimiques (OMTAB ; https://lov.imev-mer.fr/web/team-omtab/). Les activités de l'équipe OMTAB couvrent trois domaines principaux, interconnectés :
- L'optique fondamentale et les développements algorithmiques dans le but d'améliorer l'interprétation biogéochimique des mesures optiques satellitaires et in situ, tant dans les environnements côtiers qu'hauturiers.
- La fusion d'observations satellitaires et in situ afin de développer une vue tridimensionnelle (3D) grande échelle (globale et régionale) des variables biogéochimiques clés (biomasse et composition du phytoplancton, système carbonaté, nutriments) et des flux de carbone.
- La compréhension des processus sous-jacents à la variabilité biogéochimique sur un continuum d'échelles spatiales (locale à globale) et temporelles (cycle diurne à pluriannuel), du domaine côtier aux océans ouverts.
Les recherches de l'équipe OMTAB portent sur l'océan mondial ainsi que sur des régions spécifiques, notamment la Méditerranée, les Océans Austral et Indien, ou encore les gyres subtropicaux, et s'appuient sur l'observation des propriétés bio-optiques à partir d'un large éventail de plateformes (navire, satellite, mouillage fixe, glider, flotteur profileur Argo et BGC-Argo).

Le CDD proposé s'inscrit dans le cadre du projet SEASONS-CNES, dont l'objectif principal est
de réaliser une étude systématique de la phénologie phytoplanctonique à l'échelle globale, en s'appuyant sur l'observation satellitaire de la couleur de l'océan et celle in-situ du réseau BGC-Argo.

On en parle sur Twitter !