En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7093-ANTSCI-002 - Ingénieur (H/F) responsable de la mise en service opérationnel d'un capteur d'imagerie Octopus

Ingénieur (H/F) responsable de la mise en service opérationnel d'un capteur d'imagerie Octopus


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7093-ANTSCI-002
Lieu de travail : VILLEFRANCHE SUR MER
Date de publication : lundi 16 avril 2018
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 7 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2097 et 2675 euros bruts mensuels selon expérience professionnelle
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le candidat gèrera les opérations de finalisation du capteur Octopus et de sa version Haute Fréquence et Reconnaissance embarquée du plancton du Technology Readiness Level 6 au niveau 9. Ce capteur issu de l'Underwater Vision Profiler 5 (Picheral, 2010) permet l'étude de la matière en suspension et du plancton dans l'océan jusqu'à 6000m de profondeur. Miniaturisé, il sera interfacé aux vecteurs de type planeur sous‐marin et flotteur‐profileur pour transmettre ses données par satellite.

Activités

o Assistance au pilotage de la réalisation des versions Haute Fréquence (HF) et reconnaissance embarquée développée en sous‐traitance par la société WISIP (http://www.wisip.com).
o Recette logicielle de l'instrument en version :
- HF
- Reconnaissance embarquée du plancton à partir des images
o Intégration sur les planeurs sous‐marin de type SLOCUM (Teledyne) et Sea Explorer (Alseamar)
o Tests étendus de l'intégration sur flotteurs profileurs (NKE)
o Supervision de la réalisation en sous‐traitance de la chaine de transmission des données via le réseau ARGO (http://www.argo.net/).
o Mise en place des procédures de gestion de la qualité des données du capteur et des protocoles d'inter‐calibrage.
o Participation possible à des campagnes océanographiques

Compétences

o Génie industriel
o Métrologie
o Procédures de qualification instrumentales
o Gestion de données
o Optique et imagerie
o Programmation (Matlab, R, ImageJ…)
o Electronique
o Anglais

o Capacité d'initiative, d'organisation, rigueur
o Gestion de sous‐traitance
o Autonomie dans le travail (possibilité d'absences du superviseur, travail de terrain)
o Capacité relationnelles pour interagir avec l'équipe de développement (LOV, Université Laval à Québec, WISIP, Hydroptic…)
o Goût pour le travail de terrain, l'expérimentation, le montage de protocoles, l'analyse des résultats et la rédaction des conclusions
Une première expérience dans le même type de fonctions est nécessaire.

Contexte de travail

Le poste est à pourvoir au Laboratoire d'Océanographie de Villefranche sur mer. Le LOV est une unité mixte de recherche CNRS(INSU) Sorbonne Université de 80 personnes qui étudient les océans et leur réponse au changement climatique. L'équipe PEPS s'est entre autres spécialisée dans le fabrication de caméras intelligentes pour l'identification du plancton et des particules en suspension dans la colonne d'eau. L'agent sera sous la responsabilité de Marc Phicheral, Ingénieur de recherche CNRS.
Possibilités de déplacement près de Toulouse chez Hydroptic et ses sous‐traitants ainsi que de sorties en mer en France et à l'étranger.

Contraintes et risques

La personne sera amenée à faire des sorties en mer.

Informations complémentaires

Le contrat pourra être prolongé en fonction des ressources obtenues entre temps.
Fournir lettre de motivation et CV (anglais ou français) incluant des référents

On en parle sur Twitter !