En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7063-JEASCH-001 - Post-doc de 2 ans en modélisation des géo-réservoirs à l'ITES/EOST Strasbourg (H/F)

Post-doc de 2 ans en modélisation des géo-réservoirs à l'ITES/EOST Strasbourg (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 6 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7063-JEASCH-001
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : mercredi 15 juin 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2690 et 3099 € brut selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le chercheur post-doctorant recruté travaillera dans le cadre du projet européen HORIZON-INFRA-2021-TECH-01 DT-GEO, qui vise à déployer un prototype de jumeau numérique (DT) pour la prévision des extrêmes géophysiques anthropiques (AGEF). Le/la candidat retenu travaillera à l'ITES (Institut de la Terre et de l'Environnement de Strasbourg) pendant deux ans dans le groupe de modélisation numérique de l'ITI GeoT (Institut thématique interdisciplinaire pour la transition du système énergétique) et en étroite collaboration avec les partenaires européens du projet (GFZ, IG PAS).

Activités

Le chercheur post-doctoral recruté devra :
- Développer des modèles à maillage grossier des géoréservoirs décrits dans la base de données EPOS EPISODES (https://tcs.ah-epos.eu/).
- Mettre en œuvre des approches par éléments finis en utilisant le cadre MOOSE (https://mooseframework.inl.gov/)
- Mettre en œuvre la modélisation inverse en utilisant le cadre PEST (https://pesthomepage.org/) pour l'évaluation des paramètres à grande échelle.
- Réaliser des analyses de sensibilité et d'incertitude des paramètres du modèle
- Développer des stratégies pour explorer les réponses à longue distance et tardives des géoréservoirs.
- Prévoir les magnitudes maximales de la sismicité induite.
- Collaborer étroitement, dans un contexte interdisciplinaire, avec d'autres chercheurs travaillant sur le développement du projet DT-GEO.
- Présenter, publier (revues ISI) et communiquer les résultats de la recherche lors de réunions et dans des revues scientifiques.

Compétences

Le chercheur post-doctoral recruté doit avoir :
- Un doctorat en modélisation numérique (au moment de l'embauche).
- Expérience de travail en modélisation de géo-réservoirs
- Des connaissances en HPC, géophysique, sismologie, géomécanique ou systèmes géothermiques seront considérées comme un atout supplémentaire important.
- Expérience dans la communication, la rédaction et la publication de travaux scientifiques
- Maîtrise de l'anglais niveau C2 (selon le cadre européen des langues)

Contexte de travail

Le projet "DT-GEO" vise à déployer un prototype de "jumeaux numériques" (DT) sur les extrêmes géophysiques, composé de composants (DTC) interdépendants traitant de différents types d'aléas, y compris les séismes naturels et anthropiques, les volcans et les tsunamis déclenchés par des tremblements de terre et des glissements de terrain. Nous sommes à la recherche d'un chercheur postdoctoral qui contribuera au développement du DTC-AGEF lié à la prévision des extrêmes géophysiques d'origine anthropique avec quatre attendus : prévision des réponses à longue distance des géoréservoirs, prévision des réponses tardives des géoréservoirs, modélisation de la plus grande magnitude et estimation de la carte de l'aléa sismique induit. Le DTC-AGEF sera testé au moyen de démonstrateurs sur deux sites européens pertinents : le site géothermique de Strasbourg en France et la mine de cuivre KGHM en Pologne. Le chercheur post-doctoral recruté travaillera sur la modélisation des géoréservoirs pendant deux ans à l'Institut thématique interdisciplinaire pour la transition des systèmes énergétiques (ITI GeoT), un programme faisant partie de l'initiative d'excellence de l'Université de Strasbourg et du CNRS qui explore les solutions en géoscience pour la transition énergétique, avec un accent particulier sur les eaux souterraines profondes : exploration, caractérisation et optimisation des réservoirs crustaux, gestion des risques et des perceptions du public. L'ITI GeoT est coordonné par l'ITES/EOST (Institut de la Terre et de l'Environnement de Strasbourg) à Strasbourg, France.

Contraintes et risques

sans objet

Informations complémentaires

contact person: Imane Barbara (ibarbara@unistra.fr)

On en parle sur Twitter !