En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7019-FRAING-002 - Postdoc (H/F) : méthodes multi-échelle pour les systèmes nanoconfinés

Postdoc (H/F) : méthodes multi-échelle pour les systèmes nanoconfinés

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7019-FRAING-002
Lieu de travail : VANDOEUVRE LES NANCY
Date de publication : jeudi 16 juillet 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Montant mensuel brut : 2643 € à 3766 € selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Nous souhaitons découvrir les propriétés spécifiques des systèmes sous confinement, dans la région interlamellaire des dérivés d'argiles. Les propriétés physiques et chimiques de ces systèmes sont assez particulières. Comment le confinement affecte-t-il l'adsorption et la réactivité ? Les techniques de modélisation moléculaire habituelles sont-elles adaptées pour les décrire avec précision ? Une meilleure compréhension des effets de nanoconfinement dans ces systèmes peut conduire à une amélioration de l'application de ces matériaux, notamment dans le domaine de la dépollution et de la catalyse. Le postdoc travaillera avec trois chercheurs permanents de notre groupe et un doctorant (1ère année). Une partie de ce projet est réalisée en collaboration avec un groupe expérimental au LCPME (Nancy) et un groupe théorique à l'Université de Murcie, Espagne.

Activités

- Mener des recherches.
- Communiquer (redaction d'articles et rapports scientifiques, présentations orales).
- Participer aux activités du Laboratoire.
- Participer à des colloques (nationaux, internationaux) et à des actions de formation.
- Coencadrer des stagiaires.

Compétences

Les candidats retenus doivent avoir un doctorat en chimie / physique computationnelle et une expertise en simulation de dynamique moléculaire et en calcul de chimie quantique. Une solide expérience en dynamique moléculaire ab initio, QM / MM est fortement souhaitée ainsi qu'une familiarité avec le développement de champs de force. Une très bonne connaissance de l'anglais, écrit et oral, est obligatoire.

Contexte de travail

Le LPCT est une UMR Université de Lorraine-CNRS (UMR 7019) créée en Janvier 2018 qui réunit environ 40 chercheurs et enseignants chercheurs dans les domaines de la physique et de la chimie théoriques. Le laboratoire est organisé en cinq axes de recherche (Dynamique et Symétrie, Interaction Rayonnement-Matière, État liquide, Interfaces, Solvatation, Biophysique et Biochimie, État solide, Structure et Propriétés) et deux axes transversaux (Développements Théoriques et Numériques, Didactique, Épistémologie et Interdisciplinarité). Le projet sera inséré dans les activités de l'axe État liquide, Interfaces, Solvatation, encadré par la responsable de cet axe, et développé sur le site de Nancy (Faculté des Sciences et Technologies).

Contraintes et risques

Rien à signaler.

On en parle sur Twitter !