En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7010-MEDARG-002 - Chercheur postdoctorant (H/F) : Modélisation l'écoulement de mucus dans les poumons.

Chercheur postdoctorant (H/F) : Modélisation l'écoulement de mucus dans les poumons.

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7010-MEDARG-002
Lieu de travail : VALBONNE
Date de publication : mercredi 7 novembre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 3 décembre 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2500-3000 €
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Modéliser l'écoulement du mucus en interaction avec l'air dans les bronches de poumon.

Activités

Le/la chercheur/se postdoctoral/e travaillera sur la dynamique de l'interaction air-mucus dans les bronches. Il étudiera comment une interface air-mucus évolue lorsqu'elle est soumise à des contraintes dues à un flux d'air, et comment la géométrie dans laquelle cette interaction se produit influence le flux de mucus. Notre stratégie consiste à comprendre comment les principales caractéristiques du mucus (limite d'élasticité, élasticité, viscosité) affectent sa réponse aux contraintes aériennes. Par conséquent, le mucus sera modélisé avec un fluide Bingham-Elastic qui interagit avec un écoulement d'air dans des géométries en forme de tube.

Nous prévoyons de baser notre étude sur des bases théoriques solides, utilisant ainsi une modélisation mathématique pour comprendre les comportements fondamentaux des interactions air-mucus. Le/la chercheur /se postdoctoral/e devrait développer des analyses théoriques des équations couplées air-mucus dans les géométries traitables, trouver des solutions d'équilibre et étudier leur stabilité. Puisque des instabilités sont attendues, nous aimerions comprendre comment elles se développent et affectent le mouvement du mucus, en utilisant des approches non linéaires faibles.

Pour guider la théorie, nous souhaitons que le/la chercheur/se postdoctoral /e aidera au développement concomitant de simulations numériques. Ce développement sera réalisé en collaboration directe avec le laboratoire de mathématiques JA Dieudonné (Nice, France) en utilisant le logiciel OpenFOAM. L'objectif principal sera de mettre en œuvre le fluide Bingham-Elastic dans OpenFOAM. Une fois les outils numériques validés, des expérimentations numériques seront effectuées pour confirmer la théorie et explorer des géométries plus complexes, telles que des cylindres à section en étoile (imitant une bronche comprimée), des cônes, des bifurcations, etc.

Compétences

Techniques:

- solides connaissances de physique requises

- idéalement connaissances en rhéologie et/ou physique de la matière molle

- idéalement connaissance avec le logiciel OpenFOAM.

- familiarité avec l'environnement UNIX ou LINUX


Humaines:

- autonomie de travail

- capacité à travailler en équipe, en particulier bonne communication

Contexte de travail

L'INPHYNI (Institut de Physique de Nice) est un laboratoire de l'Université Côte d'Azur. Les activités de recherches seront essentiellement menées sur le site de Sophia Antipolis, en collaboration avec le laboratoire de mathématiques, localisé sur le campus de Nice. Institut rassemble environ 120 chercheurs dont 70 permanents, regroupés en 3 axes thématiques couvrant les ondes en milieux complexe et quantiques, la photonique, la physique nonlinéaire, la matière molle et la biophysique.

Le/La postdoctorant(e) travaillera avec Médéric Argentina (PR, UCA) au sein de l'équipe “Fluides complexes" dont les thématiques contiennent, entre autres, la matière molle.

Le/La postdoctorant(e) sera financé/e par le projet collaboratif ANR VirtualChest, porté par benjamin Mauroy (CR CNRS) du LJAD. Ce projet ANR implique aussi le laboratoire (Matière et Systemes Complexes) de l'Université Paris Diderot

On en parle sur Twitter !