En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6607-MICAUD-004 - Post-doc (H/F) en stockage de l'énergie thermique et déshumidification

Post-doc (H/F) en stockage de l'énergie thermique et déshumidification

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 2 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6607-MICAUD-004
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : mardi 12 octobre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2700 et 2800€ Brut par mois
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Des énergies fossiles sont consommées afin de répondre aux besoins de chauffage, de refroidissement et de déshumidification de la serre conventionnelle. La manière d'équiper une serre avec des solutions thermiques pour mieux récupérer, stocker et utiliser l'excédent d'énergie solaire pour chauffer/refroidir la serre demeure un verrou scientifique et technologique. L'excès de chaleur doit être éliminé et peut être stocké à l'aide d'une technologie de stockage thermique saisonnier et/ou journalier. Cette quantité de chaleur excédentaire stockée peut ensuite être utilisée ultérieurement pour satisfaire la charge thermique (chauffage et refroidissement) de la serre. En parallèle, 20 à 30% de l'énergie consommée est utilisée pour déshumidifier la serre, en aérant le plus souvent. Développer des solutions pour mieux gérer les besoins hygrométriques constitue un autre challenge important notamment pour les serres entièrement ou semi-fermées. Néanmoins, ses systèmes de stockage d'énergie thermique et de déshumidification doivent être conçus et dimensionnés en fonction de la charge thermique et hygrométrique pour chaque cas particulier.

Activités

La personne recrutée travaillera sur la conception, le dimensionnement et la modélisation dynamique des systèmes de stockage thermique (court terme et long terme) et de déshumidification, afin de mieux répondre aux besoins thermiques et hygrométriques d'une nouvelle génération de serres à zéro énergie fossile. Sur la base du travail de fond et de l'expertise de l'équipe de recherche LTEN, ce postdoc développera d'abord un modèle numérique simplifié de type 1er ordre pour chaque système thermique identifié. Ensuite, une modélisation dynamique détaillée de chaque composant sera effectuée afin de développer des modèles fins compatibles avec le langage Modelica à intégrer à l'environnement global d'une serre solaire. Leurs comportements dynamiques et leur intégration à l'environnement serre seront particulièrement abordés.

Compétences

- Doctorat spécialité en thermique-énergétique ou génie des procédés ;
- Bonne connaissance de base du transfert de chaleur et de masse et de l'analyse thermodynamique ;
- Bonnes expériences de travail sur les systèmes de déshumidification (desiccant cooling, machine frigorifique, condensation, etc.) ; bonne connaissance des systèmes de stockage thermique et de leur intégration ;
- Maîtrise des outils de modélisation dynamique (Dymola de préférence ; Simulink ; OpenModelica ; etc.) ; maîtrise des outils de programmation (Modelica de préférence, Matlab ; Python ; etc.) ; outils CFD de base de préférence (mais pas obligatoire) ;
- Haut niveau de communication en français oral et écrit ;
- Bonne capacité de rédaction en anglais ;
- Pleine implication dans le projet postdoc, forte motivation et autonomie, bonne capacité de travail en équipe, intégrité académique et caractère responsable.

Contexte de travail

Le travail de postdoc sera réalisé au LTEN-CNRS UMR6607, un laboratoire de recherche de l'Université de Nantes et du CNRS. Le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) est le plus grand organisme de recherche français. Il mène des recherches dans tous les domaines de la connaissance scientifique et conduit des programmes interdisciplinaires. Une description plus détaillée du CNRS est sur le site https://www.cnrs.fr/fr/le-cnrs.

Le LTEN est un laboratoire académique de référence en France dans le domaine des sciences thermiques et du génie énergétique. Il est également reconnu au niveau international et par le monde industriel. Plus d'informations sur le LTEN sont disponibles sur le site https://www.polytech.univ-nantes.fr/ltn/fr/.

Le travail de ce postdoc fait partie d'un projet régional "SERRES+" (https://www.vegepolys-valley.eu/projet-serres/) visant à développer une nouvelle génération de serres solaires à énergie nette zéro sans apport d'énergie fossile. Le travail se fera en étroite collaboration avec le laboratoire GEPEA (UMR CNRS 6144) sur l'intégration des unités individuelles de stockage et de déshumidification dans le modèle global d'environnement de serre.

Contraintes et risques

Aucun

On en parle sur Twitter !