En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6553-SANRIG-003 - Ingénieur-e de recherche Ecologie des communautés et des invasions (H/F)

Ingénieur-e de recherche Ecologie des communautés et des invasions (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6553-SANRIG-003
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : mardi 6 novembre 2018
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 9 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2399 et 2940 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'ingénieur(e) s'attachera à analyser des données relevant de plusieurs disciplines (génétique des populations, génétique du paysage, metabarcoding d'ADN environnemental et écologie trophique via les analyses d'isotopes stables) acquises dans le cadre d'un projet de recherche centré sur l'évaluation des effets d'une espèce invasive sur les communautés natives. Il (elle) en assurera la valorisation scientifique ainsi que la diffusion auprès de la sphère non académique.

Activités

- Analyses de données relatives aux disciplines susmentionnées.
- Rédaction d'articles scientifiques.
- Participation à la rédaction d'une note technique sur un protocole d'ADN environnemental (metabarcoding) et du rapport final du projet à destination d'utilisateurs avertis et experts.
- Diffusion des résultats du projet auprès des interlocuteurs partenaires non spécialistes (collectivités territoriales, propriétaires des sites échantillonnés, etc.) sous diverses formes : présentation orale, fiches de synthèse.

Compétences

Le candidat sera titulaire d'un doctorat. Les connaissances et expertises approfondies souhaitées sont celles des disciplines listées ci-dessus, mais aussi de l'écologie des invasions.
Une solide expérience en écologie aquatique constitue un atout supplémentaire afin d'être ainsi tout de suite opérationnel.
Expérience en matière de diffusion de résultats scientifiques sous des formes très variées, dont la rédaction de documents en langue anglaise.
Dynamisme, sens de l'organisation et de la communication de résultats auprès de la Société civile.

Contexte de travail

Equipe d'accueil :
UMR 6553 ECOBIO «Ecosystèmes, Biodiversité, Evolution» CNRS/Université de Rennes 1. https://ecobio.univ-rennes1.fr/
L'ingénieur(e) sera sous la responsabilité de Jean-Marc PAILLISSON, responsable du projet support de l'offre d'emploi.

Contraintes et risques

RAS

Informations complémentaires

L'UMR 6553 ECOBIO «Ecosystèmes, Biodiversité, Evolution» est une unité de recherche de double tutelle CNRS (Institut de l'Environnement et de l'Ecologie, INEE) et Université de Rennes 1 composée d'environ 150 membres. Ces compétences couvrent tous les domaines de l'écologie, du gène à l'écosystème, et relèvent à la fois de l'écologie évolutive, de l'écologie des communautés et de l'écologie fonctionnelle.
Les recherches menées par l'UMR 6553 ECOBIO ont ainsi pour objectifs :
- d'analyser les capacités d'adaptation (comportementales et/ou physiologiques) des organismes et leurs stratégies d'évolution face aux changements climatiques et/ou aux pressions anthropiques (agriculture, urbanisation…),
- d'identifier les mécanismes qui régissent l'assemblage des communautés et la coexistence de la biodiversité,
- de quantifier le rôle de la biodiversité dans le fonctionnement des écosystèmes et son lien avec les services écosystémiques, et
- de comprendre ses relations avec les hommes et les territoires au travers des politiques publiques par exemple.

On en parle sur Twitter !