En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6534-AURGON-007 - CDD Chercheur (H/F) en physique nucléaire

CDD Chercheur (H/F) en physique nucléaire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6534-AURGON-007
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : mercredi 6 février 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : environ 2 555 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le post doctorant sera membre de l'équipe de recherche "Structure nucléaire" du LPC-Caen. Les travaux du groupe se concentrent sur la structure des noyaux loin de la stabilité par réactions directes. Le poste portera principalement sur l'étude des systèmes légers très riches en neutrons auprès du RIBF-RIKEN (Japon). En particulier, le post doctorant sera membre de la collaboration SAMURAI et participera au projet EXPAND (« Explorations autour de la dripline »), financé par l'ANR, visant à améliorer les performances du multi- détecteur de neutrons existant NEBULA. Le candidat retenu sera également impliqué dans l'exploitation des données acquises lors de précédentes campagnes d'expériences avec le dispositif SAMURAI et NEBULA.

Activités

Le post doctorant :
- participera aux tests, à la mise en place, au « commissioning » et aux premières expériences du multi-détecteur de neutrons rapides "NEBULA-Plus".
- entreprendra également l'analyse des données du « commissioning » ainsi que des données acquises lors d'expériences antérieures visant à explorer la structure de noyaux riches en neutrons très légers près de la dripline de neutrons et au-delà. L'interprétation et la publication des résultats de ces travaux sont attendues.
- en fonction de la programmation des expériences au RIBF, la participation à des expériences menées par d'autres équipes dans le cadre de la collaboration SAMURAI est envisageable. De même, comme pour tous les membres du groupe, la participation à des expériences utilisant des réactions directes à basse énergie auprès d'autres installations (GANIL/SPIRAL et/ou TRIUMF/ISAC) peut être considérée.

Compétences

Le candidat retenu devra posséder une solide expérience en physique nucléaire expérimentale (y compris un doctorat dans le domaine), idéalement avec de l'expérience dans l'étude de la structure nucléaire. Des connaissances en matière de détecteurs à scintillation et leur utilisation, y compris les détecteurs de neutrons rapides, sont très souhaitables. Une expérience pratique en électronique associée à des expériences en physique nucléaire de pointe est également attendue. Le traitement et l'analyse d'ensembles de données complexes, y compris l'utilisation de l'outil d'analyse ROOT, seraient considérés comme un atout important. De même, une expérience en simulation (y compris la connaissance de GEANT4) serait souhaitable, de même que des compétences en programmation en C++ et langages connexes.

Le candidat retenu doit être capable de travailler dans un environnement international, tel que la collaboration SAMURAI. Le candidat devra également assumer des responsabilités dans le cadre des expériences et du travail d'analyse et devra être en mesure de travailler de façon autonome.

La maîtrise de l'anglais est essentielle. La connaissance du français serait un atout.

Contexte de travail

Le poste sera affecté au sein du groupe de recherche "Structure nucléaire" qui est actuellement composé de quatre chercheurs CNRS, deux enseignants-chercheurs d'université et deux doctorants. Le groupe fait partie du LPC-Caen ("Laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen" - www.lpc-caen.in2p3.fr). Le laboratoire est une unité mixte de recherche (UMR6534) dépendante de trois tutelles : le CNRS, l'ENSICAEN (Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Caen) et l'Université de Caen Normandie et compte environ 80 personnes (scientifiques et techniciens). Le laboratoire est situé sur le Campus 2 de l'université au nord du centre-ville, à proximité du GANIL.

Contraintes et risques

Le post doctorant devra effectuer des voyages internationaux, en particulier au Japon, pour des périodes allant de 1 à 4 semaines. Pendant les expériences, le travail en rotation (3 x 8h) et le travail le weekend peuvent être nécessaires.
Les expériences seront effectuées auprès d'accélérateurs où les autorisations nécessaires seront accordées suite à un examen médical annuel organisé par le laboratoire.

Informations complémentaires

Veuillez inclure dans votre dossier une lettre de motivation, un CV détaillé, une liste de publications et deux lettres de recommandation.

Expérience souhaitée maximum 2 ans environ après le doctorat.

On en parle sur Twitter !