En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6502-ROMGAU-001 - Chercheur posdoctoral en Chimiométrie/Data Science (H/F)

Chercheur posdoctoral en Chimiométrie/Data Science (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6502-ROMGAU-001
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : lundi 18 mars 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 16 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : De 2 642€ à 3046€ bruts mensuels, selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Vous serez en charge du développement des modèles/outils pour l'analyse de notre base de données matériaux. Cela inclue l'adaptation d'algorithmes (Par exemple, les algorithmes intégrés dans R/Python) afin de mener des analyses descriptives/prédictives et la visualisation. L'objectif sera de rationaliser des facteurs clefs (composition chimique, structure, conditions expérimentales, ...) responsable de propriétés spécifiques (luminescence, couleur, ...) dans le but de guider les futures experiences.

Activités

- Analyse descriptive/prédictive de données
- Visualisation

Compétences

- Le candidat doit être titulaire d'un doctorat en Chimiométrie, Informatique, Statistiques ou Mathématiques Appliquées avec une experience en analyse de données ("Supervised" et "Unsupervised learning" incluant le "deep learning").
- Le candidat doit être indépendant et bien communiquer (bon niveau d'anglais) dans le but de travailler avec une équipe multidisciplinaire.
- Des connaissances en Chimie et Science des matériaux sont un plus mais pas obligatoire.
- Expérience souhaitée <2 ans après doctorat.

Contexte de travail

L'IMN est un laboratoire d'environ 180 personnels (https://www.cnrs-imn.fr/) reconnu à l'international pour ses travaux de Recherche et d'Innovation dans plusieurs domaines(matériaux optiques, batteries, photovoltaïques, fuel cell, etc.).
Le groupe Matériaux Innovants pour le Photovoltaïques, l'Optique et le Stockage (MIOPS) de l'Institut des Matériaux Jean Rouxel (IMN) possède un projet avec financement post-doctorat de 16 mois.
L'industrie de l'éclairage est actuellement révolutionnée par l'émergence des diodes électroluminescentes (LEDs). La part de marché associée aux LEDs est estimée pouvoir progresser de 45% à 70% en seulement quatre ans avec un possible gain d'énergie de 50% (correspondant à 640 millions de tonnes d'émission de CO2 par an). Dans ce contexte, les pérovskites hybrides sont des matériaux ayant récemment montré un grand potentiel pour leurs applications en tant que LEDs. A l'Institut des Matériaux Jean Rouxel, nous developpons une approche de screening pour produire et caractériser les propriétés d'un très grand nombre de perovskites. Ainsi, une importante base de données de composés/propriétés a été construite ces dernières années et certains composés prometteurs ont été identifiés.

On en parle sur Twitter !