En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6502-ANNLEG-001 - Chercheur post-doct Couplage Biomasse/Pile à Combustible H/F

Chercheur post-doct Couplage Biomasse/Pile à Combustible H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6502-ANNLEG-001
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : lundi 29 avril 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : environ 2640€ bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La mission s'inscrit dans le cadre du Projet Régional DEBHAT, qui a pour objectif de mettre au point un système original de purification électrochimique permettant d'alimenter une pile à combustible haute température avec un mélange gazeux issu de la gazéification de biomasse.Quelques études et projets ont déjà été réalisés avec cet objectif, notamment dans le cadre du projet VALORPAC soutenu par l'ADEME et dont l'IMN était coordinateur, qui a validé la chaine directe biomasse / production d'électricité grâce au couplage gazogène/pile à combustible. Toutefois, pour fonctionner de façon satisfaisante, la gazéification doit conduire à la production d'un gaz de haute pureté, exempts de goudrons ou de ou de produites soufrés. Ces composés étant naturellement présents dans les produits de gazéification de la biomasse, la mission consistera à les éliminer en amont de la PAC, de façon à en élargir les conditions d'utilisation et aller jusqu'à la production locale d'électricité sur le site même de production de la biomasse.

Activités

-Identification des contaminants visés par l'étude, étude de leur réactivité vis-à-vis des matériaux usuels de piles à combustibles haute température
-Choix raisonné des matériaux d'électrodes à partir des données thermodynamiques.
-Synthèse et caractérisation des matériaux
- Etude de leur stabilité et de leur réactivité
- Mise en forme et les tests finaux du(es) dispositif(s) électrochimique(s) en conditions réelles.

Compétences

Doctorat en sciences des Matériaux/Purification
Connaissances en synthèse des matériaux, analyse (MEB, diffraction des rayons X), mise en forme, purification des gaz à haute température, électrochimie.
Le candidat retenu devra avoir une expérience < 2 ans.

Contexte de travail

L'institut des Matériaux Jean Rouxel (ou Institut des Matériaux de Nantes, IMN) est une Unité Mixte de Recherche (UMR) associant le CNRS et l'Université de Nantes. Mobilisant plus de 130 collaborateurs permanents et 70 contractuels, il est l'un des principaux centres de recherche sur les matériaux en France (https://www.cnrs-imn.fr/).
Le travail s'effectuera dans la thématique Piles à Combustible au sein de l'équipe Stockage et transformation Electrochimique de l'Energie. Ce projet fait l'objet d'une collaboration avec le GEPEA - UMR CNRS 6144 de l'IMT Atlantique. Le chercheur sera basé sur le site de l'Université de Nantes - Michelet, et certaines expériences, notamment concernant le traitement des gaz, s'effectueront au GEPEA sur le site de l'Université de Nantes - Chantrerie.

Contraintes et risques

Exposition aux produits chimiques, aux gaz et aux rayons X dans l'environnement de travail (diffraction des rayons X).

On en parle sur Twitter !