En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6502-ANDHUL-007 - Chercheur postdoctorant en chimie des matériaux H/F

Chercheur postdoctorant en chimie des matériaux H/F


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6502-ANDHUL-007
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : mercredi 12 septembre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2550 euros brut mensuel minimum
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La mission proposée s'inscrit dans le cadre d'un projet de recherche réunissant des chimistes et des physiciens du solide (projet financé par l'ANR et porté par Prof. P. Mendels, Laboratoire de Physique des Solides - UMR 8502, Université Paris Sud). L'objectif est de préparer et caractériser des composés cristallisés des métaux de transition susceptibles de présenter des propriétés dues à la frustration magnétique. Le « magnétisme frustré » est un domaine qui a progressé ces 10-15 dernières années, notamment grâce aux matériaux de compositions dérivées de celle du minéral acatamite (voir, par exemple, P. Puhal et al. Phys. Rev. Materials 2, 063402 (2018)). Les matériaux ciblés pour ce projet sont des oxydes et hydroxydes de métaux de transition, dérivés de structures connues, telle que celle de la vesignieite Ba3Cu(VO4)2H2O, par exemple.

Activités

Les composés seront préparés par des méthodes de synthèses à optimiser (co-précipitation et synthèse hydrothermale, principalement), et caractérisés du point de vue physicochimique (analyses élémentaires, spectroscopies IR et Raman, diffraction des rayons X par les poudres et/ou monocristaux...). Les composés seront aussi analysés par magnétométrie à Nantes, avant d'éventuelles études menées par les partenaires physiciens.

Compétences

Titulaire d'un doctorat de chimie des matériaux, le chercheur devra posséder des expériences dans les domaines de la synthèse des matériaux inorganiques par chimie douce, de la caractérisation par diffraction des rayons X et des analyses cristallochimiques.

Contexte de travail

Le travail sera réalisé à Institut des Matériaux Jean Rouxel (IMN - Nantes), sur le site de la faculté des sciences et des Techniques, au sein de l'équipe MIOPS. L'Institut est une unité mixte de recherche pluridisciplinaire accueillant plus de 200 personnes et comportant de nombreux équipements scientifiques.
Le chercheur sera appelé, à interagir avec les partenaires du projet ANR, et à participer à des réunions de travail en région parisienne ou en province.
Le chercheur sera placé sous la responsabilité scientifique du responsable scientifique du projet ANR pour l'IMN.

On en parle sur Twitter !