En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6457-SOPDEP-004 - Chercheur- Post-Doc Physique expérimentale des Neutrinos (H/F)

Chercheur- Post-Doc Physique expérimentale des Neutrinos (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6457-SOPDEP-004
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : mardi 8 octobre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 20 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2643 € à 3047 € bruts
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/la candidat-e retenu-e occupera un poste en physique des neutrinos à basse énergie avec l'expérience JUNO.

Activités

apportera une contribution significative au développement du détecteur et à sa simulation,
- participera aux tests de validation de l'électronique et des PMTs grâce à un banc de test dédié,
- contribuera à la préparation de méthodes et outils d'analyse de données pour la physique associée (mesures d'oscillations d'antineutrinos pour la recherche de nouvelle physique, détection de neutrinos de supernovae, etc.).

Compétences

- Les candidat-e-s doivent posséder un doctorat en physique expérimentale des particules, nucléaire ou en astroparticule (ou date de soutenance fixe).
- Une expérience en instrumentation, en reconstruction d'événements, en analyse de données et en simulation Geant4 serait très appréciée.
La maitrise du C ++ et la connaissance de ROOT est requise.
- Les candidat-e-s doivent avoir le sens du relationnel et la capacité à travailler en équipe.
- maîtrise de l'anglais parlé et écrit
- qualités rédactionnelles et capacité à communiquer

Contexte de travail

Dans les années à venir, les activités du groupe Neutrino de Subatech serviront principalement une thématique : la recherche de physique au-delà du Modèle standard, via la recherche de nouveaux états (neutrinos stériles) et la réalisation de tests précis de l'unitarité de la matrice PMNS (UPMNS).
Le groupe participe à des expériences à courte et moyenne distance auprès des réacteurs nucléaires (SoLid, Double Chooz et JUNO), à une expérience de détection des neutrinos astrophysiques ou atmosphériques (KM3Net) et a des activités de recherche et développement sur les détecteurs de neutrinos.
L'observatoire souterrain de Jiangmen (JUNO), en construction en Chine, est une expérience neutrino polyvalente visant à déterminer la hiérarchie des masses des neutrinos et à mesurer avec précision certains paramètres de UPMNS. Pour assurer un contrôle précis des incertitudes systématiques, un système multi-calorimétrique a été adopté. Le détecteur cible (20 kilo-tonnes de scintillateur liquide) est lu par deux systèmes de PMTs, l'un composé par des PMTs 20 pouces et l'autre de 3 pouces. Le groupe Subatech participe aux tests de validation de l'électronique et des PMT, en étroite collaboration avec d'autres laboratoires en France (CENBG, LAL, OMEGA) et à travers le monde. Du côté de l'analyse de physique, il se spécialise dans la mesure de précision des paramètres d'oscillation solaire et de la principale relation d'unitarité qui leur est liée. Avec son grand volume cible, JUNO est également un observatoire prometteur pour les neutrinos de supernovæ issus de leur effondrement. Un positionnement du groupe sur des études de faisabilité pour la physique des supernovæ est prévu. D'autre part, le groupe participe à un groupe de travail dans JUNO sur la mesure des paramètres solaires avec le système des petits PMTs.

Informations complémentaires

Les jeunes scientifiques sont particulièrement encouragés à postuler.

On en parle sur Twitter !