En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6457-MARGER-001 - Chercheur post-doctorant dans expérience ALICE au LHC (H/F)

Chercheur post-doctorant dans expérience ALICE au LHC (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6457-MARGER-001
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : mardi 7 mai 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2695 - 3017 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le groupe ALICE de SUBATECH propose un emploi de post-doctorant pour étudier la production des saveurs lourdes via le canal muonique dans les collisions d'ions lourds au LHC (Large Hadron Collider). Ce travail s'inscrira dans le cadre de l'étude du plasma de Quarks et de Gluons (QGP) et portera sur la compréhension des mécanismes de production des quarkonia (charmonium) et des mécanismes d'hadronisation du QGP.

Activités

Le/la candidat(e) devra :
- jouer un rôle moteur dans les analyses coordonnées à Subatech, qui concernent l'étude des quarkonia (dans ses canaux de décroissance muonique).
- participer en particulier à l'encadrement des doctorants qui travaillent sur ces sujets;
- participer à la mise en fonctionnement du nouveau trajectographe à pixels en silicium MAPS (le MFT) pour ALICE et aux travaux de simulations préparatoires à l'analyse des données avec le MFT (Run III du LHC);
- travailler en collaboration avec les membres de SUBATECH, les partenaires français et internationaux travaillant sur des problématiques scientifiques similaires ou connexes;
- préparer des articles de recherche pour publication;
- présenter les travaux lors de conférences scientifiques, d'ateliers et de séminaires.

Compétences

- Titulaire d'un doctorat en physique expérimentale des hautes énergies ; (la soutenance doit avoir eu lieu après janvier 2017).
- Compétences de recherche démontrées par une contribution de premier plan dans une analyse de physique de haut niveau;

- Bonne connaissance du C++ et en particulier du logiciel d'analyse ROOT;

- Maîtrise de l'anglais parlé et écrit;

- Capacité à travailler en équipe.
- Capacité à encadrer des étudiants

Contexte de travail

Le laboratoire SUBATECH est une unité mixte de recherche avec pour tutelles l'Université de Nantes, l'Institut national de physique nucléaire et des particules (IN2P3), une division du Centre national de recherche (CNRS) et l'IMT-Atlantique. Le laboratoire compte environ 180 personnes dont environ 60 chercheurs/enseignants-chercheurs permanents.
Le laboratoire est structuré en 8 équipes de recherches: « Etude du plasma de quarks et de gluons » (dans laquelle est intégrée l'équipe ALICE), « Détection des rayons cosmiques », « Structure et Energie nucléaire » ,« Recherche de la matière sombre », « Mesures des propriétés des neutrinos », « Physique théorique », « Physique des Rayonnements Ionisants et du Spectre électromagnétique pour le Mesure et les Applications », et « L'étude de propriétés des radionucléides ».

Le laboratoire SUBATECH est fortement impliqué dans le programme d'ions lourds au Large Hadron Collider du CERN (Suisse) via l'expérience ALICE, la seule expérience du LHC conçue pour étudier la matière hadronique à haute température grâce aux collisions entre ions lourds. La finalisation de la construction du détecteur ALICE en 2008 a été accompagnée d'une forte implication dans les développements du logiciel de reconstruction et des analyses de physique qui nous permettent de jouer un rôle majeur dans les analyses de physique des sondes dures les plus prometteuses au LHC : les photons, les jets, les saveurs lourdes ouvertes et les quarkonia. La participation à 4 projets de construction nous a permis de nous impliquer dans la physique du tonneau central et du spectromètre à muons d'ALICE. Notre groupe a également une excellente visibilité dans la collaboration ALICE grâce aux nombreuses responsabilités que nous avons prises.
Récemment le groupe s'est impliqué dans un nouveau projet de construction d'un trajectographe de silicium à pixels en amont du spectromètre à muons. Ce détecteur permettra d'étendre le programme de physique du spectromètre à muons grâce à sa capacité à séparer les contributions du charme et de la beauté. Subatech assure le leadership de ce projet au niveau de la collaboration ALICE.

Contraintes et risques

Fréquents séjours au CERN et ponctuellement à l'étranger sont à prévoir.

Informations complémentaires

Les candidatures doivent être soumises sur ce site web (voir bouton "Postuler" en haut) avant le 31 mai avec un curriculum vitae (2 pages maximum)et une lettre de motivation.
De plus 
deux lettres de recommandation ainsi qu'une liste de publication doivent être adressées à Marie.Germain.at.subatech.in2p3.fr

On en parle sur Twitter !