En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6303-ERIDUJ-004 - Post-doctorat en chimie (H/F) - Synthèse sur surface de mésocristaux d'or ultrafins.

Post-doctorat en chimie (H/F) - Synthèse sur surface de mésocristaux d'or ultrafins.

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 14 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR6303-ERIDUJ-004
Lieu de travail : DIJON
Date de publication : vendredi 2 septembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2700 et 2900 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le projet consistera à combiner deux concepts pour produire et utiliser des cristaux 2D macroscopiques d'or ultrafin portant une fonction chimique de surface souhaitée (Fig.1): (1) de nouveaux protocoles de synthèse sur surface (2) la conception et la caractérisation d'origamis de protéines en tant que nouvelle classe de substrats de croissance. Les mésocristaux produits seront exploités au sein de composants plasmoniques innovants dans notre équipe.

Activités

Le(la) candidat(e) développera des nouveaux protocols de synthèse sur surface de mésocristaux 2D d'or ultrafins et réalisera toutes les caractérisations structurales ainsi que quelques étapes de nanofabrication dans la plateforme ARCEN (ICB, Dijon). Les origami de protéines conçus par nos collègues biochimistes seront étudiés par TEM et cryoEM sur la plateforme du CBI (Toulouse)et utilisés comme templates pour la morpho-synthèse de cristaux anisotropes d Au/Ag et leur assemblage avec des émetteurs. Toutes structures et interfaces Au-protéines seront caractérisées (AFM, TEM) and optically (TIRF, Raman).

Compétences

Pré-requis: Synthèse et physico-chimie des suspensions aqueuses d'or et argent; techniques de caractérisation structurale (TEM, SEM, AFM, Raman) techniques. Une solide connaissance en biochimie expérimentale sera fortement appréciée. Un niveau C1 en anglais écrit et parlé est attendu.
Fournir les contacts d'au moins 2 mentors à qui des lettres de recommandation seront demandées.

Contexte de travail

Un contrat post-doctoral multi-disciplinaire (chimie, biochimie, microscopies) en chimie expérimentale est proposé au Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne (ICB, CNRS Univ. Bourgogne, Dijon, France) dans le cadre d'un projet de recherche rassemblant des biochimistes, physico-chimistes et experts en cryo microscopie électronique. D'une durée initiale de 18 mois, il pourra éventuellement être prolongé suivant les objectifs atteints.
Le travail proposé se situe à la frontière entre synthèse de cristaux d'or anisotropes, chimie de surface, ingénierie des protéines appliquée aux matériaux et caractérisation de pointe par spectroscopie optique et cryo microscopie électronique. Il comporte trois volets: (i) Développement d'un nouveau protocole de synthèse sur surface de mésocristaux d'or ultrafins; (ii) fonctionnalisation de surface par des protéines artificielles1 et études spectroscopiques; (iii) caractérisation structurale d'origami de protéines conçus pour diriger la croissance2 et l'auto-assemblage3 de nanocristaux optiquement actifs.
Contexte:
Le contrôle de la taille, de la forme, des interfaces et de la cristallinité de nanostructures métalliques, en particulier pour des métaux plasmoniques comme l'or et l'argent, ainsi que la maîtrise de leur couplage avec d'autres nanoparticules optiquement actives comme des émetteurs, des photo-catalyseurs ou des photo-actuateurs a fortement élargi le champ des applications possibles des nanoparticules métalliques. La chimie en solution offre désormais un vaste ensemble de protocoles permettant de produire des nanocristaux métalliques de forme, taille et propriétés de surfaces bien définies. Cependant, deux aspects restent problématiques pour leur exploitation effective: (1) la mono-cristallinité des particules anisotropies reste limitée à quelques micromètres et (2) les protocoles de synthèse les plus performants utilisent des agents de de surface (surfactants, polymères) qui adhèrent irréversiblement à la surface métallique et ainsi empêche l'ajustement à façon ultérieur des propriétés interfaciale des nanocristaux.

Contraintes et risques

--

On en parle sur Twitter !