En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6290-GWEBER-002 - H/F - Ingénieur(e) en biologie : génétique et statistiques

H/F - Ingénieur(e) en biologie : génétique et statistiques


Date Limite Candidature : lundi 25 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6290-GWEBER-002
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : lundi 4 octobre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 109€ à 2 226€ brut selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Dans le cadre d'un projet R&D, l'ingénieur(e) en biologie aura pour mission le développement de tests génomiques de risques en oncologie vétérinaire (sarcomes, lymphomes, ...) chez le chien. L'objectif est de fournir à la médecine vétérinaire et à l'élevage canin des tests génétiques prédictifs pour améliorer la sélection et la santé en médecine vétérinaire, ainsi qu'en oncologie comparée humaine.

Activités

- Mettre en place et optimiser les procédures de recueil des prélèvements et des données cliniques des chiens atteints et indemnes des cancers étudiés
- Réaliser les expérimentations de génétique moléculaire (génotypage, séquençage, PCR ...)
- Réaliser le traitement des données issues des résultats de PCR, génotypage et séquençage haut débit (NGS)
- Organiser la mise en forme, le stockage des données épidémiologiques et génétiques obtenues par séquençage haut débit (NGS)
- Traiter les données de génétique pour développer les tests de risque par les analyses statistiques correspondantes
- Développer des modèles prédictifs de type QTL (sous R) afin d'évaluer le risque de développer le cancer pour un individu en fonction de ses génotypes (sous R)
- Développer et éprouver les méthodes statistiques sur une population de chiens pilote
- Définir les procédures et veiller à leur mise en œuvre
- Diffuser et valoriser des résultats sous forme de rapports techniques
- Gérer et maintenir des outils informatiques partagés entre l'équipe de l'IGDR et la société Antagène
- Conseiller les utilisateurs aux techniques et outils développés
- Assurer une veille scientifique et technologique sur les tests génétiques/génomiques en oncologie humaine, en médecine vétérinaire
- Participer à des réseaux professionnels

Compétences

- Connaissances approfondies en génétique moléculaire, génétique des populations
- Maîtrise de la gestion, de l'analyse et du traitement de données génétiques et statistiques (fichier de données de PCR, de marqueurs SNP, de génotypes, de séquences, analyses GWAS, QTL, ...)
- Capacités de garantir la qualité et la pertinence des outils d'analyse et des résultats
- Sens de l'organisation et de la communication, savoir utiliser les techniques de présentation
- Bonnes capacités d'interaction avec des biologistes et des bioinformaticiens, les environnements de travail « publics » et « privés »
- Connaissance du cadre légal et éthique de la recherche avec des prélèvements animaux
- Langue anglaise : B1 à B2 (cadre européen commun de référence pour les langues)

Contexte de travail

Le poste proposé s'inscrit dans le cadre du plan France Relance : recrutement en CDD par le CNRS, pour 2 années, d'un jeune diplômé M2 ou doctorat obtenu en 2019, 2020, 2021, en vue de faciliter son insertion professionnelle. La personne recrutée sera accueillie à l'IGDR au sein de l'équipe Génétique du Chien et à la société Antagène à Lyon (quotité 50% à l'IGDR, 50% à Antagène à organiser en fonction du candidat et des besoins du projet). Les déplacement entre Rennes et Lyon seront prises en charge.

On en parle sur Twitter !