En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6252-VIOVIZ-001 - Chercheur post-doctorant (H/F): Interactions ions / nanoparticules

Chercheur post-doctorant (H/F): Interactions ions / nanoparticules

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 3 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6252-VIOVIZ-001
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : jeudi 23 septembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 21 mois
Date d'embauche prévue : 3 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire brut mensuel : entre 2600€ et 3000€ ( < 2 ans d'expériences)
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le(la) post-doctorant(e) travaillera sur un nouveau dispositif expérimental récemment développé au CIMAP permettant de mesurer les sections efficaces absolues, totales ou différentielles, d'émission d'électrons d'atomes ou molécules suite à l'interaction avec des ions. Dans ce dispositif, le faisceau cible croise perpendiculairement le faisceau projectile d'ions fournis par les lignes du GANIL. Suite à la collision, les électrons émis dans un angle solide de 4pi stéradians sont extraits par un spectromètre de type Velocity Map Imaging (VMI) et détectés par un détecteur sensible en position (galettes à microcanaux + écran phosphore). Après analyse des images du détecteur (transformé inverse d'Abel), il est possible de déterminer la dépendance en énergie et en angle des électrons émis. Le dispositif et la méthodologie ont été récemment validés par l'étude de biomolécules (adénine, uracile), nous souhaitons désormais nous intéresser à l'émission d'électrons de nanoparticules (NPs) métalliques. La mission du(de la) post-doctorant(e) sera, dans un premier temps, de caractériser et optimiser la source de NPs qui est constituée d'un nébuliseur couplé à une lentille aérodynamique qui permet de collimater les nanoparticules le long de l'axe de propagation du faisceau. Par la suite, cette source sera couplée au dispositif afin d'effectuer les premières expériences en faisceaux croisés ions/nanoparticules. Il s'agira de quantifier l'émission d'électrons des NPs en étudiant notamment l'effet de la taille et/ou du matériau des NPs (Au, Ag, Pt) et de l'énergie du faisceau d'ion projectile (du keV au MeV). Ces études ont pour objectif de mieux comprendre les processus physiques responsables de l'effet des NPs métalliques dans la thérapie par faisceau d'ions. En effet, l'utilisation de NPs métalliques a été proposé afin de renforcer les effets biologiques des rayonnements ionisants en augmentant localement la dose. Le mécanisme responsable est, entre autre, la libération importante d'électrons qui peuvent interagir directement (ionisation, dissociative electron attachment) ou indirectement (formation d'HO•) avec les molécules biologiques environnantes.

Activités

- Caractérisation et optimisation de la source de nanoparticules
- Expérience en faisceaux croisés (ions/nanoparticules)
- Mesure de l'émission d'électrons à l'aide d'un spectromètre VMI

Compétences

- Source de nanoparticules, lentille aérodynamique
- Physique des collisions
- Interaction ions/matière
- Spectromètre VMI
- Analyse de données (Programmation Python)
- Technique du vide
- Optique pour faisceau d'ions

Contexte de travail

Le(la) candidat(e) intégrera l'équipe AMA (Atomes, Molécules, Agrégats) du CIMAP.
Le CIMAP est laboratoire de recherche en partie implanté sur le site du GANIL à Caen. Le(la) candidat(e) sera amené(e) à effectuer des expériences sur les différentes lignes de faisceaux GANIL : à basse énergie (keV, ARIBE), à l'énergie du pic de Bragg (~ 1 MeV/u, IRRSUD) ou à moyenne énergie (~ 10 MeV/u, SME).

On en parle sur Twitter !