En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6252-ALIDOM-002 - Post-doctorat en physique moléculaire (H/F)

Post-doctorat en physique moléculaire (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6252-ALIDOM-002
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : lundi 16 mars 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 20 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 3000 et 3700 eur bruts
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Intitulé de l'offre : Étude de la croissance moléculaire dans des agrégats moléculaires induite par des collisions avec des ions

Le chercheur postdoctoral intégrera l'équipe Atomes, Molécules et Agrégats (AMA) du laboratoire CIMAP - Centre de recherche sur les ions, les matériaux et la photonique (Caen, France). Il/Elle sera impliquée dans le projet MAGIC (MoleculAr Growth of carbon-based cluster clusters induced by Ion Collisions: a new mécanisme to form carbonaceous aérosols and grains in space) dirigé par Alicja Domaracka et financé par la région Normandie.
L'objectif du projet est d'étudier les mécanismes de croissance et de destruction des particules induits par la collision d'ions avec des agrégats moléculaires carbonés faiblement liés (hydrocarbures aromatiques polycyclique, petites molécules d'hydrocarbures). Le projet repose sur une configuration expérimentale originale de type pompe-sonde basée sur un piège électrostatique permettant de préparer des cibles complexes avec le faisceau « pompe » d'ions et d'identifier clairement les produits de réaction finaux par spectrométrie de masse avec le faisceau « sonde » de photons. L'objectif est d'obtenir des informations détaillées (taille, structure, stabilité, durée de vie) des produits de la réaction induite par les ions. Le projet bénéficiera fortement d'un soutien théorique (LCPQ, Toulouse et UAM, Madrid) et de la disponibilité de différentes lignes de faisceaux sur le site du GANIL (Grand Accélérateur National d'Ions Lourds, Caen, France).
Sa mission consistera à développer la nouvelle configuration expérimentale basée sur un piège électrostatique couplé, pour produire des agrégats moléculaires, à une source d'agrégation gazeuse ou à une valve pulsée de type Even –Lavie et aussi couplé aux faisceaux d'ions et de photons. Il/Elle participera à l'étude de la réactivité induite par les ions au sein des agrégats moléculaires.

Activités

Il/Elle participera à la conception, à la construction et aux tests d'un piège électrostatique qui sera couplé à différentes sources d'agrégats moléculaires et aux faisceaux d'ions et de photons. Il/Elle mènera un travail de collaboration avec l'équipe associée du Weizmann Institute of Science (Israël). Il/Elle sera également engagé dans la supervision des étudiants de premier cycle et de doctorat impliqués dans le projet. Il/Elle sera impliqué(e) dans l'analyse des données collectées au cours du projet et à la préparation des articles, rapports et publications.

Compétences

Un doctorat en physique/chimie est exigé. Une expérience pratique approfondie de la spectrométrie de masse sera un atout. Il/Elle devra avoir des connaissances dans les systèmes de vide ultra-élevé, la production de faisceaux moléculaires et les simulations d'optiques ioniques. Une expérience antérieure avec le couplage d'un piège à ions et d'un faisceau laser et des compétences en développement de logiciels de traitement de données seront très appréciées.
Il/Elle doit avoir une forte aptitude à travailler en équipe et dans des projets collaboratifs et multidisciplinaires, mais aussi présenter une capacité à travailler de manière indépendante. Il/Elle doit parler et écrire couramment l'anglais.

Contexte de travail

Ce travail de recherche est financé par la Région Normandie et le fond européen FEDER et se déroulera dans un cadre profondément collaboratif impliquant d'autres équipes de recherche en France, en Espagne et en Israël. Le candidat sera affilié au laboratoire CNRS-CIMAP à Caen, France.
Le laboratoire CIMAP est un laboratoire de recherche multidisciplinaire où les domaines scientifiques s'étendent de l'interaction ion-matière aux matériaux pour les lasers, la photonique et l'électronique. Le projet proposé est lié à l'activité de recherche de l'équipe AMA spécialisée dans l'étude des mécanismes de relaxation des systèmes moléculaires excités per collisions avec des ions en phase gazeuse (stabilité, dissociation des molécules et agrégats, etc.). Le CIMAP est situé à proximité de différentes lignes de faisceaux ioniques du GANIL - un outil unique pour étudier les interactions ioniques avec la matière. Les montages expérimentaux développés au CIMAP peuvent être utilisés à toutes les énergies de faisceau disponibles.
La ville de Caen est située à environ 250 km à l'ouest de Paris. Elle est accessible en voiture, en train ou en avion; passant principalement par Paris. De plus, les liaisons avec l'Angleterre sont disponibles par ferry.

Contraintes et risques

De courtes périodes de déplacements en France et à l'étranger sont à prévoir.

Informations complémentaires

co-financement FEDER

On en parle sur Twitter !