En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6226-LUDFAV-003 - Ingénieur.e H/F de Recherche en chimie organique des matériaux

Ingénieur.e H/F de Recherche en chimie organique des matériaux

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 17 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6226-LUDFAV-003
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : jeudi 22 avril 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 8 mois
Date d'embauche prévue : 16 août 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2680 à 2870 € brut par mois selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Au sein du laboratoire, l'ingénieur.e de recherche fera partie de l'équipe Organométalliques : Matériaux et Catalyse (OMC), s'inscrivant dans la thématique des matériaux moléculaires pour l'optoélectronique. Il/Elle travaillera sous la supervision des chercheurs Ludovic Favereau et Jeanne Crassous sur la synthèse de nouvelles molécules chirales phosphorescentes à température ambiante.

Activités

L'ingénieur.e de recherche contribuera aux aspects design, synthèse et caractérisations photophysiques des molécules ciblées. Plus précisément, il/elle prendra en charge la recherche et l'élaboration de voies de synthèse efficaces pour obtenir les produits désirés, ainsi que leurs études photophysiques à l'aide des techniques spectroscopiques (absorption, luminescence) et électrochimique (voltammétrie cyclique) usuelles. Il/Elle analysera et optimisera les propriétés des émetteurs en en fonction des performances obtenues lors de l'obtention des premières cibles et de leur mise en œuvre à l'état solide. Il/Elle sera également impliqué(e) dans la rédaction de rapports scientifiques sur l'avancée du projet et de publications sur les résultats obtenus. L'ingénieur.e participera aussi à l'animation scientifique du groupe par l'encadrement de stagiaires présents au laboratoire.

Compétences

Le/La candidat(e) doit être titulaire d'un doctorat en chimie organique avec une expertise solide en synthèse et caractérisations photophysiques de matériaux moléculaire pi-conjugués. Egalement, de bonnes aptitudes de communications orale et écrite (français et anglais nécessaires) sont souhaitées pour présenter les travaux durant les réunions de projet, congrès scientifiques et pour rédiger des articles dans des revues scientifiques. Une forte implication est attendue avec une capacité de travail en autonomie et en équipe pour mener à bien les objectifs fixés dans ce travail pluridisciplinaire et collaboratif.

Contexte de travail

L'Institut des Sciences Chimiques de Rennes (ISCR – UMR 6226) est une unité mixte de recherche impliquant le CNRS, l'Université de Rennes 1, l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes (ENSCR) et l'Institut National des Sciences Appliquées de Rennes (INSA). Créée en janvier 2006, l'ISCR résulte des regroupements successifs de l'ensemble des forces académiques en chimie sur le site de Rennes. Il rassemble début 2019 plus de 280 personnels permanents, dont environ 140 enseignant-chercheurs, 60 chercheurs CNRS et 80 Ingénieurs et Techniciens, sur les sites de Rennes Beaulieu, Rennes Villejean et à l'IUT de Lannion, avec un effectif global de plus de 500 personnes. Son organisation déconcentrée en huit équipes de taille variée permet de combiner aujourd'hui avec efficacité les avantages scientifiques d'une structure couvrant un vaste champ disciplinaire et le souci d'une gestion au plus près de chacun. La chimie rennaise possède une expertise indéniable pour la conception et la synthèse de molécules, de cristaux, de matériaux à façon, porteurs de fonctions ou de propriétés dédiées, par la mise en œuvre d'une très grande variété d'outils d'ingénierie des molécules et des matériaux. Cela concerne plus spécifiquement : la chimie moléculaire (organique, organométallique et de coordination), les matériaux issus de la chimie du solide et de la métallurgie, la catalyse, l'électrochimie, la chimie théorique et l'ingénierie des procédés chimiques.

Contraintes et risques

L'ISCR est classée ZRR (zone à régime restrictif).

On en parle sur Twitter !