En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6200-PHIBLA-001 - Stage postdoctoral H/F - Synthèse et caractérisation de systèmes π-conjugués commutables et de nanoparticules Au fonctionnalisées associées pour l'électronique moléculaire

Stage postdoctoral H/F - Synthèse et caractérisation de systèmes π-conjugués commutables et de nanoparticules Au fonctionnalisées associées pour l'électronique moléculaire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 25 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6200-PHIBLA-001
Lieu de travail : ANGERS
Date de publication : vendredi 4 juin 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2650 et 3770 € brut mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les réseaux de nanoparticules (NP) fonctionnalisées par des molécules (dénommés NMN pour « Nanoparticule Molecule Network ») représentent une approche intéressante en électronique moléculaire pour comprendre les mécanismes fondamentaux de transport d'électrons, ainsi que pour développer des applications potentielles dans le domaine de l'électronique, la détection ou le calcul.

L'objectif à long terme de ce projet dans le domaine de l'électronique et des circuits informatiques non conventionnels est d'utiliser un réseau de nanoparticules métalliques auto-assemblées reliées par des molécules électriquement commutables pour implémenter des portes logiques reconfigurables via des algorithmes.

Nous explorerons le transport d'électrons à haute fréquence et dynamique dans les NMN constitués de NP d'or fonctionnalisées par divers types de molécules dont les propriétés seront commutables sous l'action d'un stimulus externe. Ces NMN présenterons donc des fonctionnalités évolutives. Nous aborderons trois classes de molécules : i) des commutateurs à commande optique ; ii) des commutateurs activés par des ondes THz et iii) des commutateurs moléculaires ioniques.

L'objectif principal des travaux du ou de la stagiaire postdoctoral.e sera de synthétiser des systèmes π-conjugués fonctionnalisés appartenant aux trois classes de molécules précitées et de caractériser leurs propriétés physicochimiques. Ces molécules, présentant des groupements thiol, seront ensuite utilisées pour la préparation de NPs d'or fonctionnalisées.

Activités

Responsable des activités principales suivantes :
- synthétiser des systèmes π-conjugués fonctionnalisés appartenant aux trois classes de molécules précitées et caractériser leurs propriétés physicochimiques
- synthétiser et caractériser des nanoparticules d'or fonctionnalisées par les systèmes π-conjugués préparés précédemment
- faire des points réguliers sur l'avancée du projet
- rédiger des rapports d'activités
- interagir avec le partenaire du projet (IEMN Lille)

Compétences

- Candidat.e.s titulaires d'un doctorat en chimie organique et ayant des expériences antérieures pertinentes pour le projet mentionné
- Candidat.e.s ayant une expérience en synthèse et caractérisation de systèmes π-conjugués (spectroscopies d'absorption et d'émission, voltamétrie cyclique)
- Une expérience complémentaire en synthèse et caractérisation de NP d'or serait appréciée
- En raison de la nature interdisciplinaire du travail, le/la candidat.e sera amené.e à travailler en collaboration avec les partenaires physiciens de l'IEMN
- Une très bonne capacité à communiquer des résultats scientifiques en anglais, à la fois oralement et par écrit, est requise.
- Travailler en équipe
- Être autonome

Contexte de travail

Ces travaux seront développés au laboratoire MOLTECH-Anjou à l'Université d'Angers (France) dans le cadre du projet EVOLMONET (« Evolving electronic transport in molecule / nanoparticles networks »). Ce dernier est financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) Française et sera réalisé en interactions étroites avec nos partenaires physiciens de l'IEMN (Institut d'Électronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie) à Lille (France).

Le laboratoire MOLTECH-Anjou est une Unité Mixte de Recherche du CNRS et de l'Université d'Angers (UMR 6200) situé à la Faculté des Sciences, 2 Bd Lavoisier 49045 ANGERS Cedex, France. Il associe les compétences de 80 personnes, dont près d'une cinquantaine de chercheurs CNRS, enseignants-chercheurs, ingénieurs et personnels techniques et une trentaine de doctorants et de chercheurs post-doctorants.
L'activité scientifique du laboratoire MOLTECH-Anjou est centrée sur le développement de matériaux moléculaires organiques ou hybrides organiques-inorganiques, en soutien à des axes à forte visibilité comme l'électronique organique, les matériaux stimulables, la nano structuration ou encore les matériaux pour l'énergie. Cinq équipes de recherche mettent en commun leurs expertises (chimie théorique et modélisation, synthèses organique, inorganique, chimie de coordination, supramoléculaire, chimie physique et analytique, élaboration de matériaux) et en photonique. Quatre équipes relèvent de l'Institut National de Chimie du CNRS (INC), la cinquième émargeant à l'Institut National de Physique du CNRS.

Contraintes et risques

Risques liés à l'utilisation de produits chimiques

Informations complémentaires

Les dossiers de candidatures comporteront : 1) une lettre indiquant votre motivation et vos qualifications pour le projet et 2) un Curriculum Vitae détaillé comprenant une liste de publications

On en parle sur Twitter !