En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6112-ANTMOC0-003 - Ingénieur en études d'environnements géo-naturels et anthropisés (H/F)

Ingénieur en études d'environnements géo-naturels et anthropisés (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6112-ANTMOC0-003
Lieu de travail : ANGERS
Date de publication : lundi 9 juillet 2018
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 15 septembre 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 076€ euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Bac+3
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Actuellement, le développement des nouvelles méthodes d'analyse sédimentaire à haute résolution spatiale dans la phase dissoute (imagerie couplée DET/détection hyperspectrale) et dans la phase solide (enrésinement de sédiment marqué par des sondes fluorométriques FLEC) permet la mise en relation des microenvironnements géochimiques aux micro-habitats benthiques à l'échelle micrométrique. Ces approches couplées à l'enrésinement de la cellule et de la coquille des foraminifères analysés par NanoSIMS (collaboration avec l'EPFL, Suisse) permettent d'apporter des connaissances nouvelles sur les processus d'intégration d'éléments chimiques dans la coquille. Ces développements méthodologiques sont assurés aujourd'hui par les enseignants-chercheurs encadrant des doctorants et post-doctorants. La haute technicité de ce type de manipulation accompagnée d'un traitement d'images à haute résolution nécessite un suivi continu et constitue la mission principale de ce CDD IE.

Activités

Tâches principales :
- Concevoir, mettre en œuvre et adapter des méthodologies à haute résolution d'étude de la colonne sédimentaire et de micro-organismes coquillés basées sur l'imagerie et les propriétés optiques des matériaux (DET-2D, FLEC, préparation et observation en microscopie à épifluorescence et confocal, au Microscopie Electronique en Transmission MET, MEB)
- Accompagner les EC dans le développement de nouveaux protocoles pour acquérir de nouvelles données géochimiques et d'imagerie à haute résolution en 2D et en 3D de la colonne sédimentaire et des coquilles de foraminifères
- Analyser des données d'imagerie
- Mettre en forme et présenter les données pour en faire une première exploitation et participer aux publications des résultats.
- Rédiger des rapports d'expérience et des notes techniques de préparation et d'analyses d'échantillons
- Organiser les moyens techniques
- Participer aux missions d'échantillonnage

Tâches secondaires :
- Transmettre ses connaissances en participant à la formation des doctorants et post-doctorants aux techniques expérimentales
- Participer à l'application des principes et des règles d'hygiène et sécurité

Compétences

- Maîtrise des techniques de préparation d'échantillons solides (enrésinement, fixation, polissage)
- Connaissance de techniques d'analyse en microscopie
- Connaissance de techniques d'analyse chimique spectroscopiques
- Savoir gérer une banque d'échantillonnage et une base de données
- Connaissance de logiciels de traitements d'images
- Concevoir des dispositifs expérimentaux
- Une expérience dans l'utilisation des logiciels spécifiques à l'activité est souhaitée
- Capacité de raisonnement analytique

- Capacité de rendre compte de son activité à son supérieur
- Autonomie et confiance en soi
- Niveau d'anglais suffisant pour lire des articles scientifiques

Contexte de travail

Le site angevin de l'UMR CNRS 6112 LPG (localisé sur le site de l'UFR Sciences de l'Université d'Angers) a développé un savoir-faire dans les études biogéochimiques à haute résolution du compartiment sédimentaire depuis l'intégration de deux enseignants-chercheurs biogéochimistes (2007 et 2013) au sein d'une équipe comportant essentiellement des écologistes et géologues travaillant à partir du modèle biologique « foraminifère ».
Des approches originales interdisciplinaires ont été développées par les chercheurs afin de comprendre les interactions entre la méiofaune (abondance, diversité, morphologie, géochimie de la coquille) et la géochimie du sédiment et des eaux interstitielles (O2, nitrate, fer…) dans le but d'évaluer le rôle de ces organismes dans les cycles biogéochimiques et leur potentiel en tant que bioindicateurs de la qualité des milieux marins et proxies paléocéanographiques. Ces approches ont amené les enseignants-chercheurs à développer de nouvelles méthodologies permettant d'étudier ces interactions à l'échelle micrométrique, échelle adaptée à la taille des foraminifères et à l'hétérogénéité spatiale de la géochimie du sédiment.
La personne recrutée travaillera en étroite collaboration avec les enseignants-chercheurs travaillant sur cet axe de recherche, sa supérieure hiérarchique étant la directrice-adjointe de l'UMR sur le site angevin.

Contraintes et risques

- Possibilités éventuelles de travail en horaire décalée (p.e. marées) et de sujétions (week-ends, jours fériés…)
- Travail de terrain

On en parle sur Twitter !