En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR6051-CLAVAL-001 - Chercheur en science politique ou sociologique H/F

Chercheur en science politique ou sociologique H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6051-CLAVAL-001
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : mercredi 10 octobre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2177 € à 2427 € NET par mois selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le poste proposé s'intègre au projet « Actions publiques Comparées pour les Expositions agrégées et cumulées » (ACE) qui mobilise deux équipes de chercheurs en science politique et en toxicologie-expologie au sein des laboratoires ARENES et du département Santé-Environnement-Travail de l'EHESP. Le projet est financé par la Fondation de France et sous la direction scientifique de Jean-Pierre Le Bourhis (CNRS, ARENES UMR 6051). Par une démarche comparative entre pays et entre substances chimiques, le projet ACE enquête sur la production ou l'inhibition d'actions publiques en matière de multi-expositions aux toxiques. Il interroge le décalage entre la reconnaissance publique et le développement de méthodologies relatives à ce type d'expositions et des régulations qui demeurent centrées sur des substances et des usages spécifiques. Pour cela le projet explore par la comparaison les conditions et déterminants de la mise en place de politiques intégrant plusieurs sources, voies ou contaminants.
La mission consiste, sur une durée de 12 mois à réaliser des études de cas sur la régulation des substances toxiques dans plusieurs pays, à partir d'un cadre d'analyse mobilisant sociologie, science politique et évaluation des risques.
Plus d'information sur http://ace.cnrs.fr/

Activités

L'activité principale consistera en la réalisation d'une série d'étude de cas (une dizaine approximativement) sur le développement de régulations prenant en compte les expositions multiples pour différentes substances sélectionnées. Les cas couvriront un échantillon de pays parmi dans la zone nord-américaine et européenne (France, Allemagne, pays scandinaves). Les toxiques potentiellement concernés regroupent des substances variées (plomb, dioxines, retardateurs de flamme bromés; perfluorés ; PCB ; aldéhydes ; pesticides).

Les tâches prévues dans le cadre de la mission sont les suivantes :

- collecte et mise en ordre documentaire multi-sources (digitale, papier, littérature grise en anglais) par pays sur les contextes de régulation des substances visées (chronologie et aspects réglementaires, institutionnels, médiatiques, techniques et métrologiques, etc.)
- élaboration (en lien avec l'équipe ACE), administration et exploitation d'un nombre réduit d'entretiens ciblés (en face à face ou à défaut téléphoniques) auprès d'intervenants clés (experts ou gestionnaires) du domaine dans la sélection de pays. La retranscription des entretiens sera réalisée par un prestataire externe.
- restitution des données par remplissage (codage et commentaire) du formulaire défini dans le cadre du projet ; présentation des résultats lors des réunions de l'équipe
- mise à jour du site du projet pour assurer la diffusion des résultats

Les données collectées seront complétées par d'autres produites par l'équipe et permettront de procéder à une analyse quali-quantitative comparée (QCA) des trajectoires de régulations des substances visées.

Le travail sera réalisé au sein de l'équipe ACE avec le soutien du coordinateur scientifique (J.-P. Le Bourhis) et des autres membres de l'équipe (R. Hourcade, N. Bonvallot, P. Glorennec). Voir http://ace.cnrs.fr/lequipe/

Compétences

La personne recrutée sera de niveau doctorat avec une formation en sciences sociales, science politique ou sociologie, idéalement avec une expérience des activités gouvernementales dans les secteurs de la santé ou de l'environnement. On acceptera également un cursus de scientifique dans les domaines pertinents (chimie, biochimie, toxicologie, etc.) complété par une formation ou une expérience solide en sciences sociales.
La personne recrutée devra être rigoureuse et autonome dans la réalisation de la recherche documentaire et bibliographique, avec une bonne maîtrise de la collecte et de la mise en ordre des sources numériques comme traditionnelles (articles scientifiques, rapports et littérature grise, revues de presse, etc.). Elle disposera d'une bonne aptitude au travail en équipe et au travail collaboratif dans un contexte pluridisciplinaire ; d'une capacité à respecter les délais ; d'une expérience antérieure de collecte et d'analyses de données qualitatives (entretiens) dans le cadre d'une enquête de terrain, montrant une aptitude à s'approprier des connaissances nouvelles et à adopter un regard critique dans un contexte de controverse.

Elle/il sera disponible pour mener plusieurs enquêtes de terrain dans la zone Europe et Amérique du Nord sur des périodes d'une à deux semaines.

La maîtrise de l'anglais est indispensable à l'écrit comme à l'oral ; la capacité à échanger en français est un plus.

Contexte de travail

La localisation géographique de la ou du candidat(e) est prévue à Rennes, avec mise à disposition d'un bureau partagé (sur le site rennais de l'EHESP) mais sans obligation de résidence. Des réunions sont à prévoir à Rennes et à Paris. Tous les frais de déplacement et d'équipement seront pris en charge. Les moyens, infrastructures et équipements de l'EHESP et du laboratoire ARENES seront pleinement accessibles.

Le projet ACE est inscrit dans un des trois axes principaux du laboratoire ARENES (« Institutions et échelles d'action publique ») et dans l'axe transversal « Environnement, développement durable et écologie politique ». Arènes est un laboratoire du CNRS, premier organisme de recherche français, associé à l'Université de Rennes, l'EHESP et Sciences Po Rennes. Il réunit des chercheurs en science politique, sciences de l'information et communication, sociologie, anthropologie, histoire, géographie et éducation à la santé. Il est constitué de 6 chercheurs CNRS, 9 ingénieurs et techniciens CNRS, 60 enseignants-chercheurs et 53 doctorants et post-doctorants.

Le projet ACE s'appuie également sur le Département « Santé environnement travail et génie sanitaire » (DSETGS) de l'EHESP qui regroupe des chercheurs travaillant sur les expositions chimiques et risques pour la reproduction et le développement de l'enfant ; la contamination des milieux à l'exposition humaine et les développements méthodologiques liés ; l'environnement et inégalités sociales de santé.

Contraintes et risques

Des déplacements de courte durée en France et à l'étranger sont à prévoir pour des réunions d'équipe et pour la collecte de données et la réalisation des entretiens.

Informations complémentaires

Les candidatures doivent être envoyées avant le 4 novembre 2018. Suite à une première sélection, des auditions seront faites à Paris, Rennes ou par visioconférence à défaut dans le courant du mois de novembre. Les frais de déplacement sont pris en charge. Le CDD débutera au 1er janvier 2019.

On en parle sur Twitter !