En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5814-CLABOM-037 - Poste post-doctoral sur l'interprétation des mesures LHC dans le cadre de théories effectives (H/F)

Poste post-doctoral sur l'interprétation des mesures LHC dans le cadre de théories effectives (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5814-CLABOM-037
Lieu de travail : ANNECY LE VIEUX
Date de publication : mercredi 29 avril 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 648,79 € bruts par mois
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le LAPP (Laboratoire d'Annecy de Physique des Particules) propose un post-doc pour travailler sur l'expérience ATLAS au Grand collisionneur de hadrons proton-proton du CERN.
Le(la) candidat(e) recruté(e) travaillera au sein du Laboratoire d'Annecy de Physique des Particules (LAPP) sur l'expérience ATLAS au CERN. Le travail sera focalisé sur l'interprétation de résultats ATLAS dans le cadre de théories de champ effectives, ainsi que sur l'utilisation de techniques de machine learning dans ces analyses.

Activités

L'objectif sera de prendre part aux activités du groupe ATLAS/LAPP pour l'interprétation dans le cadre de théories effectives (EFTs) des résultats obtenus par ATLAS au Run 2 du LHC. Ces activités portent actuellement sur les propriétés du boson de Higgs, mais seront étendues aux mesures dans les états finaux comportant des paires de bosons de jauge ou de leptons.
A plus long terme, le travail pourra également s'orienter vers le développement d'un cadre général pour les interprétations EFT qui pourra inclure des mesures provenant d'autres expériences.
En parallèle, le travail portera également sur l'amélioration de la sensibilité des analyses aux paramètres EFT, en particulier par l'utilisation de sélections basées sur le machine learning (ML).

Une contribution aux activités de mise à niveau du détecteur ATLAS pourra également être envisagée.
Le poste, d'une durée de deux ans, est financé par une subvention du programme de laboratoire d'excellence ENIGMASS (http://enigmass.in2p3.fr). Il est basé au LAPP, avec la possibilité de se rendre au CERN au besoin.

Compétences

Doctorat en physique des particules, obtenu moins de 2 ans avant la date d'entrée en fonction.
Des compétences en Machine learning, sur les ajustements multivariés et en phénomenologie des modèles BSM serait bienvenues.

Contexte de travail

Créé en 1976, le LAPP est l'un des 19 laboratoires de l'Institut de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3). Il compte près de 140 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, étudiants et visiteurs étrangers. Le LAPP est impliqué dans plusieurs grandes collaborations internationales portant sur la physique du LHC au CERN (ATLAS et LHCb), la physique des neutrinos (SuperNémo, STEREO, DUNE) et l'astrophysique (Virgo, LSST, HESS, CTA et AMS). La localisation du laboratoire à 50 km du CERN, et la présence d'un laboratoire de physique théorique dans les mêmes locaux, en font un laboratoire attractif pour ces domaines de recherche. Le LAPP héberge également un mésocentre de calcul et de stockage de la Grille LHC et a acquis une expertise sur le stockage des données et leur traitement en particulier pour l'analyse.

Le groupe ATLAS/LAPP a joué un rôle important dans la construction, la mise en route et les opérations du détecteur à argon liquide (LAr) d'ATLAS. Le groupe est impliqué dans les mesures de propriétés du boson de Higgs, en particulier via le canal de désintégration H→γγ et la recherche de paires HH ; la mesure des propriétés des bosons de jauge dans la production de paires WZ ; et la recherche de nouvelle physique dans les états finaux dileptons. Le groupe est également fortement impliqué dans la mise à niveau des détecteurs LAr et pixels dans la perspective du Run 3 du LHC et du programme HL-LHC.

Contraintes et risques

Des déplacements de courtes durées sont à prévoir en France et à l'étranger

Informations complémentaires

Niveau d'études souhaité : Doctorat en physique des particules
Expérience souhaitée : Moins de 2 ans après l'obtention du doctorat

Les candidats doivent soumettre une lettre de motivation expliquant leur intérêt pour le poste, un curriculum vitae détaillé (contenant une description de leur expérience en recherche avec une liste de publications mettant en évidence leurs contributions personnelles) sur ce portail emploi et déposer au moins 2 lettres de recommandation.

On en parle sur Twitter !