En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5814-CLABOM-034 - Post-doc en cosmologie observationnelle (H/F)

Post-doc en cosmologie observationnelle (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5814-CLABOM-034
Lieu de travail : ANNECY LE VIEUX
Date de publication : jeudi 26 mars 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648,79 et 3054,06 € bruts par mois selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'objectif de ce poste est de développer et de renforcer l'étude des amas de galaxies en tant que sonde cosmologique dans le cadre du Vera C. Rubin Observatory Legacy Survey of Space and Time (LSST). L'équipe LSST du LAPP travaille sur ces sujets en étroite collaboration avec l'équipe du LPSC (Grenoble) au sein de la Dark Energy Science Collaboration (DESC), qui est la collaboration internationale visant à l'exploitation cosmologique des données LSST. Le groupe d'Annecy est également engagé dans la mise en oeuvre des techniques de réduction de données d'astronomie optique et dans la préparation du traitement à grande échelle des données LSST qui aura lieu au Centre de Calcul de l'IN2P3 à Villeurbanne. Le groupe joue un rôle important dans le Data Challenge DC2 de DESC dont l'objectif est de simuler une fraction significative du relevé LSST à partir d'un modèle cosmologique réaliste associé à une simulation précise de l'instrument. Le groupe sera impliqué dans la mise en service de l'instrument qui débutera en 2021 et durera jusqu'au début du relevé; le postdoc aural'occasion de contribuer à ces efforts et à l'analyse des premières données de l'instrument sur le ciel.

Activités

Le.a candidat.e retenu.e jouera un rôle de premier plan dans un ou plusieurs aspects de l'utilisation des amas de galaxies comme sondes cosmologiques. Ceux-ci incluent entre-autres les algorithmes de recherche d'amas, la détermination des masses des amas, la détermination des paramètres cosmologiques, l'analyse de jeux de données de projets précurseurs, etc.

Compétences

Les candidat.e.s doivent être titulaires d'un doctorat en astrophysique ou dans un domaine connexe. Des expériences antérieures en cosmologie observationnelle dans les longueurs d'onde optiques, en analyse de données, dans les redshifts photométriques, en lentillage gravitationnel ou en physique des amas de galaxies seront considérées comme des atouts.

Ce poste est préférentiellement (mais non exclusivement) ouvert aux jeunes chercheurs n'ayant pas plus de deux ans d'expérience en recherche après le doctorat.
Déposer CV + lettre de motivation accompagnée de 2 lettres de recommandation.

Contexte de travail

Créé en 1976, le LAPP est l'un des 19 laboratoires de l'Institut de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3). Il compte près de 140 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, étudiants et visiteurs étrangers.

Les chercheurs du LAPP mènent des recherches en physique expérimentale sur un large éventail de sujets, en physique des particules, astroparticules et cosmologie. Outre LSST, le LAPP est notamment impliqué dans Virgo et dans le Cherenkov Telescope Array (CTA) qui offrent une opportunité unique de développer des synergies sur le thème de l'astronomie multi-messagers.

Contraintes et risques

Des déplacements de courtes durées sont à prévoir en France et à l'étranger.

On en parle sur Twitter !