En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5814-CLABOM-002 - Post-doctorat en Cosmologie Observationnelle (H/F)

Post-doctorat en Cosmologie Observationnelle (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5814-CLABOM-002
Lieu de travail : ANNECY LE VIEUX
Date de publication : jeudi 12 avril 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2530 à 2919 euros brut mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La mission s'inscrit dans le cadre du Large Synoptic Survey Telescope (LSST) et de la Dark Energy Science Collaboration (DESC) et porte sur l'utilisation des des amas de galaxies appliquée à la mesure des paramètres cosmologiques.

Activités

En tant que posdoctorant(e) vous rejoindrez une équipe bi-localisée au LAPP (Annecy) et au LPSC (Grenoble) et vous travaillerez sur les données de projets précurseurs tels que CFHT/Megacam, Subaru/HSC, DES/Decam, etc. en utilisant les logiciels de traitement d'images et d'analyse développés pour LSST et DESC.

Compétences

Le / la candidat(e) devra avoir de solides connaissances en cosmologie observationnelle, idéalement avec une expérience dans la physique des amas de galaxies, le lentillage gravitationnel et /ou l'analyse de données photométriques.
De bonnes connaissances en informatique et en traitement de données seraient un atout important.

Contexte de travail

Créé en 1976, le LAPP est l'un des 19 laboratoires de l'Institut de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3). Il compte près de 140 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, étudiants et visiteurs étrangers. Les travaux menés au LAPP ont pour but l'étude de la physique des particules élémentaires et de leurs interactions fondamentales, ainsi que l'exploration des connexions entre l'infiniment petit et l'infiniment grand. Le LAPP est impliqué dans les expériences du LHC (ATLAS, LHCb), celles des neutrinos (SuperNémo, STEREO, LBNO, ..), d'astrophysique (HESS, CTA) ou des ondes gravitationnelles (Virgo). La localisation du laboratoire à 50 kms du CERN, et la présence d'un laboratoire de physique théorique dans les mêmes locaux, en font un laboratoire très attractif pour tous les scientifiques de ce domaine de recherche. Le LAPP héberge également un mésocentre de calcul et de stockage de taille intermédiaire mais qui contribue de manière significative aux traitement de données des grandes expériences de physique telles ATLAS, LHCb ou CTA.
Le groupe LSST est actuellement composé de trois chercheurs permanents et de deux postdocs, il concentre son activité sur les techniques de traitement des images astronomiques, sur l'utilisation des amas de galaxies pour mesurer les paramètres cosmologiques ainsi que sur certains aspects phénoménologiques des sondes cosmologiques utilisant le phénomène de lentillage gravitationnel.

Contraintes et risques

Des déplacements de courtes durées sont à prévoir en France et à l'étranger

On en parle sur Twitter !