En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5629-STEGRE-005 - post-doctoral position on new monomer from lignin H/F

post-doctoral position on new monomer from lignin H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 1 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5629-STEGRE-005
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : vendredi 10 septembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2648€ et 3054€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Ce projet est une partie d'un programme de recherches qui regroupe le leader mondial des lanceurs spatiaux, le Laboratoire académique IMP de l'INSA de Lyon et le LCPO de Bordeaux. Le projet proposé vise à développer un matériau composite structural à partir d'une résine époxy biosourcée et présentant une faible empreinte environnementale. Le travail expérimental du post-doctorant au LCPO portera sur 3 volets:
1/ la synthèse des précurseurs (monomères et pré-polymères) de la résine. Des travaux antérieurs ont montré la pertinence de certaines matières premières biosourcées et de leur transformation en résine époxy. La synthèse d'agents de réticulation de ces résines également biosourcés sera également étudiée.
2/ la montée en échelle de ces chimies, qui représente un autre point majeur de ce travail. L'objectif sera de proposer des voies de transformation en accord avec le caractère durable de la matière première et en particulier la toxicité potentielle.
3/ les caractérisations moléculaires, physico-chimiques et thermo-mécaniques des précurseurs et des réseaux afin d'évaluer la compatibilité de ces résines avec les renforts fibreux pressentis pour ces matériaux composites.

Activités

- veille bibliographique
- travaux expérimentaux : synthèse, caractérisation physico-chimiques
- élaboration de dispositif expérimentaux à l'échelle pilote

Compétences

- Des compétences fortes en synthèse organique et des polymères sont demandées avec une connaissance approfondie dans les méthodes de caractérisation et d'analyse des propriétés physico-chimiques et mécaniques des polymères.
-Posséder de bonnes qualités relationnelles et pédagogiques est également vivement recommandé.

Contexte de travail

Le Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques (LCPO) est une unité mixte de recherche rattachée au CNRS, à l'Université de Bordeaux et à l'Institut Polytechnique de Bordeaux (http://www.lcpo.fr) . Le LCPO est composé de 4 équipes de recherche et comprend près de 150 personnes, incluant environ 50 personnels permanents.
Fort d'une expérience de plus de 30 ans en chimie des polymères, les recherches du LCPO visent à :
- mettre au point des méthodologies innovantes de synthèse de précision des polymères, en utilisant notamment des approches biomimétiques et/ou relevant des principes de la chimie verte
- développer des matériaux polymères fonctionnels par ingénierie macromoléculaire et auto-assemblage, notamment dans les domaines des matériaux renouvelables, de la santé et de l'énergie
- établir des liens pérennes avec le monde socio-économique.

Le travail de l'agent recruté sera réalisé dans l'équipe 2 du LCPO.

L'équipe 2, intitulée « Biopolymères et Polymères Bio-sourcés », est dirigée par Henri Cramail. L'équipe explore des voies de valorisation des bio-ressources et développe des méthodologies de chimie verte pour la synthèse de matériaux polymères plus respectueux de l'Environnement, avec comme orientations principales :
- la dépolymérisation de la biomasse ligno-cellulosique et la valorisation des produits formés (oligo-lignines, phénols, acides sacchariniques, oligosaccharides)
- l'élaboration de monomères bio-sourcés, principalement dérivés des lipides, et l'étude de leur polymérisation (polyesters, polyuréthanes sans isocyanate, polyamide, réseaux époxyde)
- la modification chimique des polysaccharides, principalement cellulose et chitosane, pour l'élaboration de matériaux fonctionnels.

Contraintes et risques

RAS

On en parle sur Twitter !