En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5628-JEADES-002 - Postdoctorant (H/F) sciences des matériaux, elaboration et intégration de films minces pour les composants telecom RF de nouvelle génération

Postdoctorant (H/F) sciences des matériaux, elaboration et intégration de films minces pour les composants telecom RF de nouvelle génération

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5628-JEADES-002
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : mardi 5 février 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 11 mois
Date d'embauche prévue : 25 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2530 € et 2900€ bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Pour la réalisation des composants de télécommunication Radio Fréquence du futur, la mission du poste porte sur l'étude de l'élaboration par CVD de couches minces de VO2 et plus particulièrement sur l'optimisation et le contrôle de sa transition métal isolant en fonction des conditions de dépôt et du type de substrat utilisé pour réaliser la croissance. Cette mission est intégrée dans un projet ANR qui regroupe 6 partenaires pour aboutir à la réalisation de différents démonstrateurs.

Activités

L'élaboration des couches minces de VO2 fera appel à un réacteur de dépôt chimique en phase vapeur (MOCVD). Le travail établira les corrélations entre les conditions expérimentales d'élaboration (température de dépôts, flux de gaz, concentration des précurseurs) et les propriétés microstructurales et physicochimiques des couches réalisées. La caractérisation des couches fera appel à un éventail large de techniques : à la microscopie électronique à balayage, la microanalyse X ou à la microscopie à force atomique pour déterminer la morphologie et la composition ; également à la diffraction X, la spectrométrie infrarouge ou Raman pour connaître les propriétés structurales ainsi qu'à des mesures électriques pour déterminer les caractéristiques de la transition métal-isolant. Cette transition étant liée à un changement structural, elle sera également suivie par des analyses in situ en température par diffraction X et spectrométrie Raman. Les caractéristiques de la transition seront étudiées en fonction du type de substrats utilisés en corrélation avec le type de croissance obtenue. Enfin l'activation optique de la transition de certains échantillons sera étudiée dans le cadre du projet ANR en collaboration avec les partenaires du projet.

Compétences

- Doctorat en sciences des matériaux ou chimie des matériaux avec un socle de connaissances en structure et microstructure , elaboration de materiaux en couches minces ( l'expérience en CVD sera appréciée)
- Connaissance des outils :
1/caractérisation structurales (Diffraction des RX Bragg-Brentano et texture;spectrométrie Raman et IR, …)
2/Microscopie électronique à balayage
3/mesure des propriétés électriques

- Bonne autonomie et goût pour le travail en équipe
- Maitrise de l'anglais lu, écrit et parlé
- Planification et mise en œuvre de travaux de recherche dans des délais définis
- Valorisation des résultats de la recherche par des présentations orales et écrites.

Contexte de travail

Contexte scientifique:
Dans le domaine des communications radiofréquences, la commutation ultrarapide représente un enjeu crucial pour le développement des réseaux de communication avec la connexion nomade à très fort débit. Cette fonction est actuellement réalisée par des composants faisant appel essentiellement aux MEMs. De par le déplacement mécanique qui est mis en œuvre, les temps de commutation sont limités à des valeurs de l'ordre de la microseconde. Aussi pour dépasser cette limite et réaliser des commutateurs RF ultrarapides, l'utilisation de la transition métal isolant de certains composés constitue une solution d'avenir. Dans ce cadre le projet vise à étudier l'élaboration de couches minces d'oxyde de vanadium VO2 dans sa phase monoclinique qui présente une transition de conduction très marquée sur plus de trois ordres de grandeur entre l'état isolant et l'état métallique quand on passe au-dessus de 340K.

équipe de recherche:
Le candidat travaillera au sein du laboratoire des matériaux et génie physique (LMGP) à Grenoble dans l'équipe FunSurf (Couches minces fonctionnelles et nano-ingenierie de surfaces - 10 chercheurs permanents). Situé au cœur d'un environnement scientifique exceptionnel, le LMGP offre au demandeur un lieu de travail enrichissant (site Web du LMGP: http://www.lmgp.grenoble-inp.fr/).
La mission est intégrée dans un projet ANR regroupant 6 partenaires (ANR MUFRED - Dispositifs électroniques Radio fréquences reconfigurables).
le personnel sera accueilli dans le laboratoire LMGP à Grenoble, unitée mixte de recherche GINP / CNRS composée d'environ une centaine de personnes, 3 équipes de recherches travaillent sur les thématiques suivantes : Interaction sur les matières biologiques, Nanostructures et hétérostructures, Couches minces fonctionnelles et nano-ingénierie de surfaces..

Contraintes et risques

manipulation de produits chimiques ( solvants , précurseurs).

On en parle sur Twitter !