En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5588-GIOCAP-002 - OFFRE POST-DOC: Ondes de vitesse auto-entretenues et émergence de pattern dans les tissus modèles (H/F)

OFFRE POST-DOC: Ondes de vitesse auto-entretenues et émergence de pattern dans les tissus modèles (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 26 octobre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5588-GIOCAP-002
Lieu de travail : ST MARTIN D HERES,ST MARTIN D HERES
Date de publication : lundi 5 octobre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2648 et 3768 € bruts mensuels, selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'organisation supra-cellulaire est cruciale pour établir et maintenir la structure, la fonction et l'homéostasie des tissus biologiques. Le modèle de réaction-diffusion explique en partie l'émergence de patterns morphogénétiques, contrôlant le devenir des cellules, à partir d'une distribution initialement uniforme de molécules biochimiques. Cependant, un nombre croissant d'études récentes indiquent que la prolifération et la différenciation des cellules sont également influencées par l'interaction dynamique entre la mécanique des cellules et les propriétés physiques de leur microenvironnement.
Plusieurs travaux récents ont rapporté l'existence d'ondes de vitesse, qui apparaissent spontanément dans des colonies de cellules épithéliales. Des ondes supra-cellulaires progressives ont été observées dans des couches épithéliales en expansion, mais plutôt stationnaires dans des géométries confinées où la migration cellulaire est limitée à des réarrangements entre cellules voisines. Il est notable que les ondes supra-cellulaires sont caractérisées par une longueur d'onde et une période propres.

Dans ce projet, nous allons étudier si les ondes supra-cellulaires induisent une divergence transcriptomique spontanée entre les cellules situées dans les nœuds et celles situées dans les ventres de l'onde stationnaire.

Activités

Le post-doc

- étudiera la nature biophysique des ondes supra-cellulaires et leur résilience (collaboration avec les théoriciens du Laboratoire Interdisciplinaire de Physique de Grenoble).

- testera l'impact des ondes supra-cellulaires stationnaires sur la transcriptomique locale (collaboration avec l'équipe "Mécanotransduction et Fonctions nucléaires" de l'Institute for Advanced Biosciences de Grenoble)

Compétences

Le candidat au post-doc doit avoir une formation en biophysique. Une expérience dans l'analyse de données, la simulation et la culture cellulaire serait appréciée.

Contexte de travail

Le Laboratoire Interdisciplinaire de Physique (LIPhy) est une unité mixte de recherche (UMR 5588) avec pour tutelles le CNRS et l'Université Grenoble Alpes. Le LIPhy se trouve sur le campus universitaire de Saint-Martin d'Hères à l'est de Grenoble. Le laboratoire compte environ 150 membres dont 66 chercheurs et enseignants-chercheurs, 32 ingénieurs, personnels technique et administratif et 39 doctorants. Le laboratoire est structuré en sept équipes de différentes tailles avec de nombreux champs thématiques principalement dans les domaines de l'optique, de la matière complexe et de la matière vivante.

On en parle sur Twitter !