En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5558-NATARB-024 - Post-doctorant.e (H/F) Recherche et choix du partenaire sexuel chez Drosophila

Post-doctorant.e (H/F) Recherche et choix du partenaire sexuel chez Drosophila

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 14 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5558-NATARB-024
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : lundi 8 novembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648 et 3805 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le recrutement du(de la) post-doctorant.e s'inscrit dans le cadre du projet ANR CrashPest. Ce projet vise à développer une nouvelle méthode de contrôle des populations d'insectes nuisibles. Cette méthode tire profit des processus démographiques intrinsèques : une forme de stérilité conditionnelle, l'incompatibilité cytoplasmique induite par une bactérie symbiotique Wolbachia, , combinée à un effet Allee découlant de la perturbation de l'accouplement. Cette idée s'appuie sur une étude théorique récente (Blackwood, Vargas & Fauvergue (2018) J. Anim. Ecol., 87:59-72), qui a émis l'hypothèse que la baisse transitoire de la taille de la population causée par une invasion réussie de Wolbachia pourrait conduire la population en dessous de son seuil d'effet Allee, et par conséquent, à l'extinction. L'espèce étudiée est l'insecte ravageur Drosophila suzukii.

Activités

Le candidat explorera les comportements des mâles à la recherche de femelles dans un contexte de perturbation de l'accouplement, puis testera expérimentalement l'effet de la densité conspécifique sur la probabilité de trouver un partenaire sexuel. Cette expérience fournira des informations sur la composante, 'recherche de partenaires', de l'effet Allee qui sous-tend la perturbation de l'accouplement. En outre, le candidat étudiera l'influence de Wolbachia (présence, densité et souche) sur la sélection sexuelle (c'est-à-dire le choix du partenaire, la force et la direction de la sélection sexuelle) en se concentrant sur le choix du partenaire qui pourrait limiter l'invasion des deux souches exotiques de Wolbachia dans le système naturel.

Compétences

Nous recherchons un.e post-doctorant.e ayant une bonne experience en écologie comportementale chez les insectes, et si possible dans le contexte théorique de la sélection sexuelle et de l'évolution des traits d'histoire de vie. Des compétences en analyses statistiques seront nécessaires pour le projet.

Contexte de travail

Le/la post-doctorant.e sera localisé.e au LBBE, Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive, Lyon, France (https://lbbe.univ-lyon1.fr/fr). Le/la candidat.e travaillera avec le Prof. Emmanuel Desouhant (Groupe de recherche : Evolution, Comportement, Adaptation) et le Dr. Laurence Mouton (Groupe de recherche : Génétique et Evolution des Interactions), coordinatrice du projet CrashPest.
Le LBBE est un laboratoire très dynamique composé de 4 départements scientifiques et de 14 groupes de recherche. Les principaux mots-clés qui caractérisent le laboratoire sont : démographie évolutive, génomique évolutive, génétique des populations, écologie evolutive, écologie comportementale, épidémiologie, symbiose, santé publique, biostatistiques, bioinformatique

Informations complémentaires

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Emmanuel Desouhant emmanuel.desouhant@univ-lyon1.fr ou Laurence Mouton, laurence.mouton@univ-lyon1.fr.

On en parle sur Twitter !