En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5535-DANFIS-002 - Ingénieur(e) de recherche en biologie animale H/F

Ingénieur(e) de recherche en biologie animale H/F


Date Limite Candidature : lundi 22 août 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5535-DANFIS-002
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 1 août 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 13 mois
Date d'embauche prévue : 3 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2522€ et 2702€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le contrat de travail est pour une durée de 13 mois renouvelable jusqu'à 3 ans. L'agent participera dans un projet de recherche pré-clinique sur la Thérapie Adaptative (AT) contre les cancers, avec des modèles murins de cancer colorectal, mammaire, et du poumon. Le nouveau paradigme de l'AT (voir un des papiers de l'équipe, Bacevic et al., 2017, Nature communications), basé sur des considérations de l'écologie et évolution des tumeurs et étayé par la modélisation mathématique, montre beaucoup de promesse pour améliorer la survie des patients. Des cellules cancéreuses sensibles ou résistantes à des inhibiteurs de kinases, étiquetées avec des protéines fluorescentes, seront utilisées dans des expériences in vitro et in vivo (greffes chez la souris) en comparant différents régimes de traitement par des inhibiteurs sur la progression tumorale, les métastases, et la résistance. Les proportions de cellules résistantes ou sensibles aux traitements seront analysées par cytométrie en flux, par immunohistochimie, par immunophénotypage et par biologie moléculaire, et les résultats seront analysés et modélisés par des collaborateurs en mathématique.

Activités

• Création, caractérisation et entretien des lignées cellulaires cancéreuses
• Greffes de cellules cancéreuses dans les souris et suivi des tumeurs
• Préparation des échantillons des tumeurs
• Analyses par immunohistochimie, cytométrie en flux
• Préparation des ARNs pour RNA-seq
• Analyses par qRT-PCR
• Collaboration avec techniciens (animal), immunologistes et mathématiciens

Compétences

• Thèse en biologie
• Expérience en biologie cellulaire et/ ou moléculaire
• Capacité et volonté à résoudre des difficultés techniques
• Bonnes connaissances en anglais
• Envie d'apprendre
• Motivation
• Efficacité
• Une formation en expérimentation animale sera possible si l'agent n'en a pas suivi auparavant

Contexte de travail

Le projet sera conduit à l'IGMM sur le campus CNRS Route de Mende, dans l'équipe très internationale de Daniel Fisher (8-10 personnes, dont 4 statutaires). Daniel Fisher (DR2 Inserm, fondateur de l'équipe en 2005) est un spécialistes des kinases et leurs effecteurs dans la prolifération cellulaire. L'IGMM, UMR CNRS et Université de Montpellier, nouvellement rénové, figure parmi les centres les plus importants de recherche en biologie fondamentale et appliqué de Montpellier, avec 18 équipes de recherche et un effectif d'environ 225 personnes. Toutes les technologies de pointe nécessaires au projet sont directement accessible à l'institut.

On en parle sur Twitter !